Ceridian Ltd, entreprise du Business Process Outsourcing (BPO) basée à Ébène, veut encourager l’innovation afin de soutenir plusieurs secteurs, essentiellement celui de la technologie de l’information et de la Communication et de ce fait, contribuer à générer des emplois et à favoriser la croissance économique. À cette fin, la société implantée à la Cybercité d’Ébène a mis sur pied le Ceridian Innovation Challenge, une compétition en interne et qui sera appelée à devenir un événement annuel, annonce le Senior Vice-President de la boîte, Vidya Mooneegan.
La société Ceridian Ltd, une subsidiaire de Ceridian Holdings UK Limited, a démarré ses activités en mars 2000 dans le domaine du développement de logiciels ciblant principalement l’Angleterre. Au cours des trois dernières années, l’entreprise a connu une croissance accélérée en doublant son effectif et en élargissant ses perspectives aux marchés de l’Amérique du Nord (États-Unis et Canada). L’entreprise traite, entre autres, les opérations de payroll (paiement de salaire), software development and testing et les activités liées à la gestion des ressources humaines, la finance et la comptabilité, les services informatiques, les taxes, le healthcare claims processing.
Outre son centre de formation, le Ceridian Learning Centre lancé l’année dernière et qui forme des jeunes pour les besoins du marché du secteur du BPO et d l’informatique, l’entreprise a mis sur pied une compétition en interne à l’intention de ses employés. L’objectif : leur offrir une plate-forme où ils peuvent donner libre cours à leur créativité, à l’innovation et au sens de l’entrepreneuriat et de ce fait inculquer la culture d’innovation au sein de l’entreprise. La première édition s’est tenue en début de mois et les participants ont travaillé en équipe pendant tout un week-end. Ils ont eu 48 heures pour trouver une idée ou une solution innovante, réalisable et commercialisable — qui pourrait apporter de la valeur ajoutée à l’entreprise et ses clients dans le monde — autour des focus areas telles que le transport, les Data Analytics, le recrutement, l’Employee Engagement, le Ceridian Learning Centre et la communication. Soixante-dix employés répartis en 15 équipes y ont participé.
Pour Vidya Mooneegan, l’innovation mène à une plus grande intégration dans l’économie et, finalement, à la stabilité sociale et la transformation d’une société. Il encourage de ce fait l’investissement et le soutien aux nouvelles entreprises, ce qui contribuera à réduire le taux de chômage à Maurice et permettre aux Mauriciens de participer à l’économie au sens large. « Maurice a besoin de développer ses capacités d’innovation », estime Vidya Mooneegan. Selon lui, l’innovation tourne autour de trois piliers : l’éducation, un climat d’investissement autour de l’innovation et ensuite la mise sur pied de structures institutionnelles fortes et dynamiques promouvant l’innovation. « Maurice a besoin d’augmenter son budget en matière de recherche et développement afin de booster ses capacités d’innovation », ajoute-t-il. Pour cela, il est d’avis qu’une stratégie de croissance basée sur la connaissance est nécessaire pour encourager l’innovation et la créativité à travers un écosystème favorable. Malgré la période économique incertaine, Vidya Mooneegan estime que les entreprises ne devraient pas réduire leurs budgets consacré à la recherche et au développement. « Now is a time for Mauritius businesses to put innovation at the top of their agenda in order to win in the global race », dit-il.
Le Senior Vice-President de Ceridian incite le gouvernement mauricien à créer un environnement favorable pour encourager l’innovation. Il souhaite que des facilités soient accordées aux entrepreneurs pour développer et concrétiser leurs idées, menant à la création d’emplois afin de permettre à l’économie de croître.
Le Ceridian Innovation Challenge, annonce le Senior Vice-President de Ceridian, sera appelé à devenir un événement annuel. « Nous avons été impressionnés par l’énergie, l’enthousiasme et la créativité de tous les participants avec des idées de haut niveau. Nous savons tous que la concurrence stimule l’innovation », conclut M. Mooneegan.