Une nouvelle zone d’instabilité se confirme sur le front du démantèlement du conglomérat du Chairman Emeritus de BAI, Dawood Ajum Rawat. La Banque de Maurice, qui a révoqué la Banking Licence de la Bramer Banking Corporation Ltd dans la soirée du 2 avril 2015, s’inscrit en faux à une décision du Conseil des ministres, ordonnant le transfert des avoirs de la Bramer Banking Corporation Ltd (In Receivership) à la National Property Fund sous le contrôle du Special Administrator de BAI Co (Mtius) LMtd and Related Entities, Yacoob Ramtoola. A la fin de la semaine, une nouvelle étape a été amorcée dans ce bras de fer engageant la Banque de Maurice au sujet des Bramer Bank Assets d’une valeur de Rs 1 milliard. D’autre part, toujours dans le cadre du recouvrement des fonds, l’exercice de Due Diligence de l’hôpital Apollo-Bramwell devra être entamé à partir de demain avec l’arrivée annoncée pour aujourd’hui des repreneurs d’Omega Ark Investments plc.
Le transfert des avoirs de la Bramer Bank, y compris le Hire Purchase Book de Courts d’une valeur de Rs 600 millions, fait actuellement l’objet d’un virulent litige opposant la Banque de Maurice à l’Hôtel du gouvernement. Des sources concordantes indiquent que le gouverneur de la Banque de Maurice, Ramesh Basant Roi, a écrit une lettre formelle au gouvernement pour réclamer que la décision entérinée par le Conseil des ministres du vendredi 12 février soit tout simplement renversée et que le statu quo soit maintenu par rapport à ces avoirs jusque-là sous le contrôle du Receiver Gerald Lincoln, Country Partner d’Ernst & Young (E & Y), nommé par la Banque centrale après la démission du tandem André Bonieux/Mushtaq Oosman de PwC.
Avec cette Colliding Course entre la BoM Tower et la Government House, le transfert des avoirs sur le compte de la National Property Fund Ltd n’a pu être effectué comme prévu et semble être gelé. Difficile à dire à ce stade comment le dénouement se jouera vu que le problème remonte à plusieurs mois et que l’arbitrage du Conseil des ministres était supposé de conclure l’affaire. Ce transfert d’avoirs, sous forme de Bank Loans and Advances, s’avère être d’une importance particulière avec l’échéance du remboursement du capital uniquement, excluant les intérêts, ou encore les lévé pillé des clients du Super Cash Back Gold en juin/juillet de cette année. Ce montant de Rs 1 milliard devrait se greffer sur les Rs 525 millions déjà récoltées avec la vente au cours de la semaine du complexe Kapu Kai à Grand-Baie et de BA Exchange et son réseau de guichets de change, Western Union.
En attendant que le noeud gordien de la Bramer Bank soit tranché, une autre étape dans la vente des avoirs de l’empire Rawat sera franchie dans les jours à venir. A la conclusion de ce Deal, des recettes de Rs 2,1 milliards pourraient être versées dans la cagnotte pour le financement de la première tranche des Zero-Coupon Debentures du Super Cash Back Gold. Des consultants des repreneurs de la clinique Apollo-Bramwell, Omega Ark Investment plc, de Londres, sont attendus aujourd’hui à Maurice pour les besoins de la Due Diligence. Selon le programme de travail établi, ils devront se mettre au travail dès demain en vue de soumettre une Final Bid, de même qu’un plan de restructuration du personnel vu que quelque 250 employés sont jugés superflus.
Alors que la société d’assurance britannique, Prudential plc, a signifié officiellement son intention de soumettre une offre de rachat de la National Insurance Company Ltd, le Special Administrator de BAI Co (Mtius) Ltd a déjà nommé un Real Estate Agent pour la vente des propriétés immobilières du groupe BAI, y compris les appartements de Diplomat Garden de Floréal, fleuron du clan Rawat