L’enquête du central CID sur le détournement de fonds de Rs 80 millions au préjudice de la Bramer Banking Corporation confirme qu’un réseau comprenant les familles Katoaroo, Dip et Mulloo se retrouve au centre de cette affaire. Ainsi, après l’arrestation de Chandra Prakashsingh Dip, fils de l’assistant commissaire de police Chandra Dip, la mère et épouse, Chandni Dip, âgée de 49 ans, a été inculpée provisoirement de complot par les limiers de la police menés par le tandem de l’ACP Pregassen Vuddamalay et du surintendant Heman Jangi. Un autre proche de la famille Dip se trouve dans le collimateur des enquêteurs. Par ailleurs, même si les traces en vue de recouvrer les fonds détournés sont rares depuis le début de l’enquête il y a un mois, la police a procédé à la saisie d’une sixième voiture en ce début de semaine.
Chandni Dip, qui a retenu les services de Me Christelle Sohun, a subi une première séance d’interrogatoire Under Warning dans la journée d’hier avant de comparaître devant le tribunal de Port-Louis. Devant l’objection formelle de la police contre une remise en liberté provisoire, la prévenue a passé la nuit en cellule au poste de police de Pailles.
À la mi-journée, elle devait retourner dans les locaux du Central CID pour la reprise de son interrogatoire. Un des points compromettants retenus par les enquêteurs à l’encontre de l’épouse de l’assistant commissaire de police est qu’une somme d’un peu plus de 100 000 dollars des fonds détournés aurait été créditée à un des comptes bancaires qu’elle opère. Jusqu’ici, Chandni Dip a rejeté catégoriquement les allégations de complot portées contre elle.
L’accusation retenue contre l’épouse de ce haut gradé de la police est qu’elle aurait comploté avec son fils Chandra Prakashsingh Dip et deux autres suspects, Younousse Katoaroo et Dharmendra Mulloo, pour détourner la somme de Rs 21 millions d’un des comptes à la Bramer Banking Corporation.
Après les développements de ce début de semaine, un autre membre de la famille Dip intéresse les enquêteurs. Il devrait être en mesure d’élucider les circonstances autour de l’acquisition d’une des six voitures avec les fonds incriminés. La police compile actuellement les preuves formelles avant de confronter ce suspect.
Trou de Rs 21 M
Toujours en ce qui concerne la family connection dans la fraude à la Bramer Banking Corporation, l’épouse d’un des suspects déjà en détention policière, Dhamendra Mulloo, s’est rendue à la police dans la journée d’hier. Parmeshwaree Mulloo, 40 ans, soupçonnée d’être une des récipiendaires de la fraude bancaire, a été également inculpée provisoirement de complot. Elle est placée en détention au poste de police de Midlands.
Par ailleurs, Le Mauricien a appris que le suspect Dhamendra Mulloo a été admis sous forte escorte policière à l’hôpital Jeetoo au début de cette semaine. Il aurait eu des problèmes de santé pendant sa période de détention. Son épouse a été également prise de malaise et a été transportée d’urgence à l’hôpital de Rose-Belle.
Par ailleurs, sur les six prévenus incarcérés par le Central CID, trois font partie de la famille Katoaroo, dont Younousse Katoaroo, 24 ans, habitant Saint-Pierre, cambiste à la Bramer Banking Corporation. Les deux autres sont Mamade Sadeck Katoaroo, 60 ans, à la retraite, et Mamade Nubeel Katoaroo, 19 ans, habitant également Saint-Pierre.
Ces deux derniers suspects ont été appréhendés lors d’une descente policière mercredi dernier et une cinquième voiture, une Subaru Impreza, a été ramenée en tant qu’exhibit aux Casernes centrales.
L’une des plus grosses difficultés rencontrées par la police est de retrouver les traces des fonds détournés. Six voitures récupérées, mais la police n’a pas été en mesure de mettre la main sur la majeure partie du magot. Des sources policières avancent qu’une somme de Rs 100 000 a été retrouvée lors d’une des dernières sorties des membres de la Special Cell du Central CID.
À ce jour, pas moins d’une vingtaine de personnes ont été interrogées par la police en vue de faire la lumière sur ce détournement de fonds. Dans un premier temps, la direction générale de la Bramer Banking Corporation a saisi la police de ce dossier à la suite de la découverte d’un trou de l’ordre de Rs 21 millions dans des comptes des clients.
Deux employés de la banque, dont le cambiste Katoaroo, ont été interpellés par la police et les complices présumés se sont fait prendre au fil des étapes de l’enquête. Dans les milieux du Central CID, une nouvelle liste de cinq suspects est actuellement en voie d’élaboration pour des arrestations et interrogatoires alors que le préjudice pourrait se monter à quelque Rs 80 millions. Mais aucune confirmation n’était disponible de sources policières.