Le feuilleton de la Bramer Bank Saga, avec le détournement de Rs 80 millions depuis août 2011, plus particulièrement le mystère de la source de la somme de Rs 1,5 million versée sous forme d’honoraires à deux avocats, prend le chemin de la Cour suprême. Après avoir consigné des dépositions à ce sujet en trois occasions au Central CID au sujet de ces paiements, dont la première remonte au 19 septembre 2011, Mahammad Sadeck Katoaroo est allé jurer un affidavit en Cour suprême, hier après-midi, pour contester sa version des faits et mettre en cause des limiers du Central CID dans une affaire alléguée en vue d’incriminer Me Rama Valayden.
Un autre suspect, Dharmendra Mulloo, alias Nitin, s’apprêtait ce matin à lui emboîter le pas en vue de se mettre à l’abri de pressions alléguées de la police. De son côté, Me Rouben Mooroongapillay, un ancien Junior des Valayden Chambers, impliqué dans cette affaire de paiement d’honoraires par l’un des suspects dans le détournement de fonds, a été admis à la City Clinic ce matin. En principe, il devait être inculpé provisoirement de Money Laundering après son interrogatoire Under Warning, qui a été bouclé, hier. Pour sa part, l’ancien Attorney General ne devra revenir dans les locaux du Central CID qu’après l’examen des documents Forensic soumis lors de son rendez-vous de mercredi.
La version des faits de Sadeck Katoaroo devient de plus en plus cruciale dans l’enquête du Central CID au sujet de la provenance des Rs 1,5 million versées en tant que fees à des avocats, en l’occurrence Mes Valayden et Mooroongapillay pour assurer la défense de son fils, Younousse Katoaroo, banquier accusé d’Embezzlement. Dans l’affidavit, rédigé par Me Khaviraj Bohkoree, il donne des détails différents de ceux enregistrés les 19 septembre 2011, le vendredi 18 octobre 2013 et mercredi dernier.
« I made counsel understand that I will pay them from my savings, my lump sum and that I would borrow from my relatives. Money also came from the sale of a car and my son’s money that he kept in a wardrobe. I cannot remember that in total I gave Me Rouben Mooroongapillay Rs 1,5 million over various occasions », déclare Sadeck Katoaroo dans le document légal déposé au greffe de la Cour suprême hier.