Le juge Abdurafeek Hamuth a ordonné à la Mauritius Union Assurance de verser une compensation de Rs 48,8 M à la Mauritius Commercial Bank (MCB) suite au braquage survenu en 2005 dans la chambre forte. Rs 51 millions avaient été emportées et l’employé Gérald Lagesse avait été tué. La Mauritius Union, l’assureur de la banque depuis 1999, devait normalement effectuer un remboursement, mais avait refusé, estimant que la banque avait fait preuve de négligence. Le juge Abdurafeek Hamuth a souligné que le braquage était survenu durant les heures de bureau et qu’on ne pouvait reprocher à la banque d’en être responsable.
Sur les Rs 51 milions volées, la police n’avait pu récupérer que Rs 3 M. La Mauritius Union, l’assureur de la banque, avait refusé de rembourser malgré que la MCB était détentrice de quatre polices d’assurance. La Mauritius Union avait avancé que la MCB avait fait preuve de négligence et que la porte de la chambre forte n’aurait pas dû être aussi facilement accessible. La MCB avait alors intenté un procès en réclamations à son assureur. La banque estime qu’elle avait respecté tous les normes de sécurité. Au cours du procès, le représentant de la MCB, Clifford Allet, était revenu sur le braquage, indiquant qu’un de ses employés avait trouvé la mort lors de ce hold-up. Ce dernier avait été asphyxié par des morceaux de papiers enfoncés dans sa bouche. Rappelons que Daniel Steeve Monvoisin et Laval Samabacaille, qui avaient été arrêtés pour ce hold-up, avaient été jugés coupables aux Assises et qu’ils purgent chacun une peine de 16 ans de prison. Un autre accusé, Jiawed Ruhumatally, est aussi poursuivi devant les Assises pour le meurtre de Gérald Lagesse. Il a plaidé non coupable.
Dans son jugement, le juge Hamuth a donné gain de causé à la MCB soulignant que le braquage est survenu durant les heures de bureau et qu’on ne peut reprocher à la banque d’avoir été négligente. « The defendant cannot shelter behind the non payment or refusal to pay by the reinsurers. The very basis of the reasons allegedly invoked by the reinsurers to refuse payment of compensation has been shown unfounded », a souligné le juge.