Un peu moins de 24 heures après le braquage à main armée de la station-service Indian Oil à Wootun, avec la recette du jour emportée, les enquêteurs de la CID de la Central Division ont résolu l’affaire et appréhendé les braqueurs. Le coup de dimanche soir a été réalisé par un gang de voleurs mené par un jeune policier avec la complicité de son frère cadet et d’un deuxième complice.
Vers 18 h 45, dimanche, deux motos devaient s’arrêter devant la station-service. Deux des trois hommes à moto, armés de sabre, devaient se précipiter sur le propriétaire avant d’emporter la recette du jour, une somme estimée à entre Rs 50 000 et Rs 60 000. Un des malfrats a été blessé au bras dans une altercation avec le propriétaire. Les trois braqueurs devaient ensuite prendre la fuite, non sans avoir menacé les pompistes.
Se basant sur la déposition du propriétaire et sur des indications recueillies sur le terrain, les enquêteurs devaient graduellement remonter la piste du gang. Des consignes avaient ainsi été données aux responsables des hôpitaux et dispensaires pour retracer le braqueur blessé. De plus, la description d’une des motos concordait avec l’apparence d’un deux-roues faisant l’objet d’un contrôle policier dimanche matin lors d’un barrage routier.
Un des malfrats, le policier Jean Louis Barbot (29 ans), affecté au poste de police de Vacoas, s’est fait rattraper par la blessure essuyée au cours des échauffourées, quand il s’est rendu au Princess Margaret Orthopaedic Centre pour des soins. Les autres membres du gang, le frère du policier, Jean Pierre Lionel Barbot, un peintre de 21 ans, et Yvance Jonathan Lindor, un Messenger de 29 ans, ont été arrêtés par la suite. Des descentes au domicile des suspects ont été également organisées. Les trois habitants de Cité-Malherbes ont été placés en détention policière en attendant la comparution devant le tribunal, prévue aujourd’hui. L’enquête se poursuit.