Noorani Bibi Saib, qui est suspectée de vol de bijoux, a été remise en liberté conditionnelle par la magistrate Padmini Mauree siégeant à la Bail and Remand Court (BRC). Accusée d’avoir emporté un butin d’une valeur de Rs 40 000 en avril dernier, la femme devra payer une caution de Rs 8 000 et signer une reconnaissance de dette de Rs 25 000.
La charge de l’accusation est la suivante : Larceny made by more than 2 individuals in breach of section 301 (1) and 305 (1) (b) of the Criminal Code. Selon la poursuite, la prévenue se serait rendue entre le 5 et le 6 evril 2014 à la rue Lord Kichener, Port-Louis, où 16 boîtes contenant des bagues et des anneaux « were criminally and fraudulently abstracted fom the complainant ». Les articles emportés ont été découverts chez une dénommée Rawah. L’accusée a réclamé sa remise en liberté mais la police a objecté. Deux raisons ont été fournies : 1) Interference with witnesses ; et 2) : Tampering with witnesses.
Après avoir mis dans la balance des probabilités les risques existants par rapport aux craintes exprimées par la police, la magistrate a conclu qu’aucun des points d’objection n’est fondé.