Le rêve brésilien s’est écroulé en moins de 30 minutes. Thomas Müller a donné le premier coup de massue (0:1, 11′), et le voir laissé absolument seul au second poteau sur corner n’annonçait rien de bon sur l’état de concentration de l’équipe maison. La façade s’est encore d’avantage fissurée avec Miroslav Klose (0:2, 23′), qui au passage a cassé le record de Ronaldo avec son 16ème but en Coupe du Monde. 
La défense auriverde a littéralement volé en éclat avec un déchainement des Allemands qui ont accéléré leur entreprise de démolition par un doublé de Toni Kroos, d’abord sur un service de Philipp Lahm (0:3, 24′) puis suite à une erreur de Fernandinho (0:4, 26′), suivi d’un but de Samir Khedira (0:5, 29′).
Les protégés de Luiz Felipe Scolari rentraient au vestiaire K.O debout, sous les yeux incrédules et en larmes des spectateurs de l’Estádio Mineirão de Belo Horizonte. Ils ont néanmoins tenté de remonter la pente après la pause, mais se sont heurtés à un mur nommé Manuel Neuer, qui n’a cédé qu’en fin de match sur un tir croisé d’Oscar (1:7, 90′). Entre-temps, Julio Cesar était à nouveau allé chercher le ballon à deux reprises dans ses cages à cause d’André Schürrle, sorti du banc pour terminer de mettre en ruine la maison brésilienne avec un plat du pied (0:6, 69′) et une reprise sous la barre (0:7, 79′).
L’Allemagne sera au Maracanã le 13 juillet pour affronter en finale les Pays-Bas ou l’Argentine, tandis que le Brésil tentera la veille de se remettre de ce traumatisme en accrochant le podium.
Homme du Match : Toni Kroos (GER)