La Seleçao fait le plein de confiance, et de buts ! Le Brésil achève sa phase de poule dans une ambiance de fête avec une victoire 4 buts à 1 face au Cameroun, grâce notamment à un doublé de Neymar inarrêtable.
Le premier quart d’heure se résume par de l’attaque défense. Le Brésil est en mission pour gagner de la confiance et mettre des buts devant son public déçu par son début de compétition. Hulk et Neymar dynamitent l’attaque de la Seleçao et sont tout proche de faire sauter le verrou camerounais. À la 3e minute, Neymar dribble toute la défense avant d’éliminer le gardien sur une superbe remise sur le côté droit. Fred bien placé manque sa reprise de façon incompréhensible !
Et puis on le sentait venir… Depuis le début de la rencontre, le pressing brésilien prend les Camerounais à la gorge. À la 17e minute, Luiz Gustavo intercepte le ballon côté gauche et sprint à toute vitesse pour faire la différence. Arrivé près du poteau de corner, il a le temps d’adresser un centre millimétré à Neymar qui coupe au point de penalty entre les deux centraux camerounais (1-0). La star brésilienne trompe tranquillement Itandje d’un plat du pied droit décroisé.
Quelques minutes plus tard, Neymar est tout proche du doublé avec une reprise de volée du gauche après un centre contré de Hulk. Charles Itandje dégage sur sa ligne des deux poings (20e). L’action qui suit, le Brésil obtient une nouvelle occasion énorme. Sur un centre venu de la gauche de Paulinho à ras de terre, Fred se jette mais le ballon freiné par Itandje est ensuite capté alors qu’il filait dans le but.
Football champagne
Si la Seleçao flambe devant, elle reste très frileuse derrière. Après un premier corner et une tête de Choupo-Moting sur la barre, le second corner est fatal. Nyom, déborde côté gauche grâce à un contre favorable et centre à ras de terre pour Matip (26e). La défense est dépassée par la vitesse et la puissance données au ballon. Le Lion trompe tranquillement Julio César (1-1). Il faut un nouvel exploit individuel de Neymar pour permettre au Brésil de reprendre les devants dans ce match. À la 36e, le joueur de la Seleçao récupère un ballon dans l’axe et progresse au coeur de la défense en faisant parler toute sa classe technique. Une fois dans la surface, il enchaîne un crochet pour éliminer son défenseur puis une hésitation pour bluffer Itandje avant de frapper et de prendre tout le monde à contre pied (2-1).
Entré en début de seconde période, Fernandinho apporte un supplément d’animation dans le jeu brésilien. Lancé plein axe à la 50e, il décale David Luiz sur la gauche qui coupe dans la surface. Le défenseur centre immédiatement pour Fred au second poteau qui marque de la tête. Hors-jeu au départ de l’action, l’attaquant n’est pas signalé par l’arbitre de touche et inscrit son premier but de la compétition (3-1). Le match est plié, l’euphorie retombée… Les 22 acteurs attendent tranquillement la fin du match. Cette rencontre, palpitante jusque-là, devient ennuyeuse et léthargique.
Mais finalement, Fernandinho réveille les spectateurs à la 83e minute. Suite à un bon pressing d’Oscar qui récupère le ballon, le joueur de Manchester City se sert comme appui de Fred positionné en pivot, avant d’effectuer un une-deux Oscar. Seul dans la surface, il ajuste facilement Itandje d’un pointu (4-1). Le stade est en ébullition, la fête est totale. Des buts et du spectacle, le Brésil accède au second tour gonflé à bloc.
Première de son groupe avec 7 points, la Seleçao affrontera le Chili en 1/8e de finale.