Avec l’arrivée des drogues de synthèse sur le marché des stupéfiants – drogues qui se sont avérées fatales à certains  consommateurs, les limiers de la brigade anti-drogue ont, au cours des dernières semaines, tiré la sonnette d’alarme et multiplié les interventions à travers l’île. Cette semaine, les opérations des enquêteurs de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) dans leur traque se sont révélées fructueuses car quatre individus ont été arrêtés en possession de ces drogues dangereuses. La plus grosse saisie a eu lieu à Sainte-Croix chez un mécanicien de 19 ans. Sur la base de renseignements précis, les enquêteurs de la division metropolitaine de l’ADSU ont débarqué au domicile de l’adolescent à 6h30, jeudi matin, et y ont découvert non seulement une grosse quantité  de drogue synthétique, mais également de l’héroïne. Le tout avait été réparti dans des sachets en plastique noirs et enrobé dans du ruban adhésif. Au total, 197, 8 grammes de drogue de synthèse ont été saisis et 27 grammes d’héroïne, en plus d’une balance électronique portant des traces de drogue, deux rouleaux de ruban adhésif noir partiellement utilisés et une somme de Rs 14,800 suspectée de provenir de ce commerce illicite. La valeur marchande de la drogue saisie s’élève à près d’un million de roupies. L’adolescent, immédiatement arrêté, a comparu en Cour de District de Port-Louis durant la même journée, suite à quoi il a été reconduit en cellule, la police ayant objecté à sa remise en liberté.
Avec l’arrivée des drogues de synthèse sur le marché des stupéfiants – drogues qui se sont avérées fatales à certains  consommateurs, les limiers de la brigade anti-drogue ont, au cours des dernières semaines, tiré la sonnette d’alarme et multiplié les interventions à travers l’île. Cette semaine, les opérations des enquêteurs de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU) dans leur traque se sont révélées fructueuses car quatre individus ont été arrêtés en possession de ces drogues dangereuses. La plus grosse saisie a eu lieu à Sainte-Croix chez un mécanicien de 19 ans. Sur la base de renseignements précis, les enquêteurs de la division metropolitaine de l’ADSU ont débarqué au domicile de l’adolescent à 6h30, jeudi matin, et y ont découvert non seulement une grosse quantité  de drogue synthétique, mais également de l’héroïne. Le tout avait été réparti dans des sachets en plastique noirs et enrobé dans du ruban adhésif. Au total, 197, 8 grammes de drogue de synthèse ont été saisis et 27 grammes d’héroïne, en plus d’une balance électronique portant des traces de drogue, deux rouleaux de ruban adhésif noir partiellement utilisés et une somme de Rs 14,800 suspectée de provenir de ce commerce illicite. La valeur marchande de la drogue saisie s’élève à près d’un million de roupies. L’adolescent, immédiatement arrêté, a comparu en Cour de District de Port-Louis durant la même journée, suite à quoi il a été reconduit en cellule, la police ayant objecté à sa remise en liberté.
D’autre part, durant la même journée, c’est à Rose-Hill qu’a eu lieu une seconde arrestation. Vers 14h, une équipe de la division ouest de l’ADSU a effectué une descente au domicile d’un barman de 24 ans pour une fouille. Celle-ci a donné lieu à la découverte de cinq feuilles d’aluminium contenant de la drogue synthétique, soit environ 0,35 gramme et 9 graines de gandia. Arrêté dans un premier temps, il a ensuite été libéré sur parole et traduit en Cour le lendemain.
Deux heures plus tard, sur la route principale de Moka, non loin de la compagnie Euro CRM, une troisième personne a été arrêtée car trouvée en possession de 18 feuilles d’aluminium dans lesquelless avait été répartie une totalité de 2,7 grammes de drogue de synthèse. Le domicile de cet habitant de la localité a ensuite été perquisitionné mais rien de compromettant n’y a été découvert. Le suspect, un peintre de 25 ans, a été maintenu en détention policière sous l’ordre de l’Assistant Surintendant de Police (ASP) Vurdah et a comparu en Cour le lendemain.
Enfin, la quatrième opération fructueuse de l’ADSU dans le cadre de la traque de ces drogues s’est déroulée à Port-Louis, mardi. À 9h, un chauffeur de taxi de 53 ans, qui habite Pointe aux Sables, a été intercepté par des officiers de la division metropolitaine de l’ADSU à la rue Léoville L’Homme. Il avait sur lui 20 grammes de drogues synthétiques et tout un attirail servant à sa fabrication, dont une fiole d’essence de fraise déjà entamée et un aérosol anti-insectes portant l’inscription Doom super multi insects, en sus d’une balance électrique servant à la pesée et la répartition de la drogue. Après la fouille de son domicile sans qu’aucune substance illicite n’y soit trouvée, le quinquagénaire a été placé en détention policière sous une charge provisoire de Drug dealing-possession of synthetic cannabinoids for the purpose of distribution.