L’édition 2017 du concours Fame Lab a vu la consécration de Roshnee Rajkomar, une jeune enseignante. Ce concours organisé à Maurice par le British Council a pour but de promouvoir l’étude des matières dites STEM, soit la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques. La gagnante représentera Maurice au Cheltenham International Festival, au Royaume-Uni.
C’est avec une présentation intitulée « Alkane Reverse Combustion » que Roshnee Rajkomar a convaincu le jury composé de scientifiques, dont la présidente de la République, Ameenah Gurib-Fakim. La ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun, Paul Hayden du National Environment Research Council du Royaume-Uni, le CEO de la société Fund Smith Terry Smith, le biologiste marin Dr Simon Morley, étaient également présents.
Ce concours s’adresse aux jeunes à partir de 18 ans et étudiant ou travaillant dans l’une des matières du STEM. Les 11 finalistes ont eu droit à une formation pour préparer leur discours d’une durée de trois minutes. Roshnee Rajkomar remporte deux chèques de Rs 25 000 et Rs 10 000 de la société Fund Smith, ainsi que le trophée Fame Lab. Elle représentera également Maurice au Cheltenham Festival au Royaume-Uni, le 8 juin.
Fame Lab a été créé en 2005 par le Cheltenham Festival et en partenariat avec la société Fund Smith.  L’édition mauricienne est organisée par le British Council, en collaboration avec le Rajiv Gandhi Science Centre et le ministère de l’Éducation. Selon Tris Bartlett, directeur du British Council, 48 personnes se sont inscrites au concours cette année et le niveau est supérieur à ce qui a été vu ailleurs.
Il s’est dit également étonné par le niveau d’engagement des Mauriciens. « L’île Maurice doit développer ses compétences en science et technologie, en vue de devenir un knowledge hub. On espère que cet événement unique et amusant inspirera les jeunes à choisir les matières scientifiques et encouragera l’innovation », a-t-il ajouté.