Sur le terrain, les produits illicites sont toujours facilement disponibles pour ceux qui connaissent les bonnes adresses. Dans plusieurs régions connues, les filières demeurent actives, mettant sur le marché brown sugar, héroïne et autres produits concoctés à partir de produits pharmaceutiques. Malgré les saisies faites par la police, les trafiquants opèrent toujours, en ciblant une nouvelle clientèle.
Actuellement sur le terrain, le prix de la drogue varie de Rs 5 (la goutte) à Rs 500. Un coût qui diffère selon le produit et la quantité. Ainsi, un demi-quart de brown sugar se vend en ce moment à Rs 500, alors qu’une pilule de Xanax coûte Rs 40. Dans cette gamme de produits pharmaceutiques, il y a aussi des mélanges baptisés Blue Magic, Nova, Ben Laden ou encore des médicaments, dont le Rivotril, le Rohypnol, le Valium.
Ces produits sont consommés par la clientèle dite classique, à savoir des personnes ayant derrière elles un passé de toxicomanes. Ils sont généralement vendus en pharmacie sous prescription médicale ou au marché noir. Dans la région port-louisienne, malgré les appels lancés depuis des décennies, ce sont toujours les mêmes quartiers qui prennent des allures de comptoir : Plaine Verte, Ste Croix, Tranquebar, Bell Village, les environs de la rue Labourdonnais, le marché central et les gares. “Le trafic se fait par téléphone. Il suffit d’un appel et le produit est livré dans un coin de rue, en toute discrétion”, confie un des habitués.