La British Union for the Abolition of Vivisection (BUAV) a lancé jeudi une campagne internationale en vue de sauver les singes mauriciens qui sont exportés à des fins de recherches médicales. « Sauvons nos singes » vise à sensibiliser la population sur le sort de ces animaux.
« Nous leur demandons de soutenir nos efforts afin de faire cesser ce commerce cruel et l’exportation des singes de par le monde pour des expériences », a déclaré Michelle Thew, directrice de la BUAV. Elle a souligné que Maurice est le deuxième plus grand fournisseur à l’industrie de la recherche avec pas moins de 10 000 singes exportés chaque année.
« Beaucoup de gens ne savent pas que ces animaux sont maltraités, arrachés à leurs familles et emprisonnés dans des fermes où ils produisent des bébés qui sont par la suite exportés vers des laboratoires aux États-Unis et en Europe », a ajouté Mme Thew.