Le président du MSM, Showkutally Soodhun, a déploré la chute du pouvoir d’achat des Mauriciens « depuis que Xavier-Luc Duval est aux Finances ». Le député orange a par ailleurs estimé que le PRB « a été un vrai désastre ». Quant au Budget 2013, il l’a qualifié d’« unique » dans le sens où cet exercice dit-il, « a réussi à créer l’unanimité. Les organisations, les hommes d’affaires, les ONG et les propos des gens recueillis à travers les micros-trottoirs ont montré la désapprobation générale ».
Selon le député de la circonscription N° 15 (La Caverne/Phoenix), le ministre des Finances « n’a pas su nous montrer sa vision pour le long terme et le court terme. Rien n’a été fait pour les petits planteurs. Il y a un manque d’imagination ». Il a d’autre part regretté qu’« aucune solution n’ait été trouvée pour le problème d’abus envers les enfants dans ce Budget ».
S’agissant de la « Hedging saga », le député de l’opposition considère « impensable » qu’aucune sanction n’ait été prise contre quiconque. Avant d’ajouter que l’affaire devait être référée au CCID. Aujourd’hui, dit-il, « la population doit payer Rs 5,4 milliards. On a jeté cet argent parce qu’on a trouvé que personne n’est responsable. Mais, on ne pouvait mieux attendre d’un gouvernement anti-socialiste et capitaliste ». La population, poursuit-il, doit payer la taxe, les subsides sur le riz, le gaz et la farine. « On paye pour le hedging. C’est pour cela que les prix ont flambé. On ne comprend pas ! » Il a lancé un appel au ministre des Finances pour que le prix du diesel soit revu à la baisse.
Showkutally Soodhun devait en outre souligner qu’aujourd’hui, « ceux qui travaillent dans le privé n’ont pas de sécurité d’emploi. Autrefois, les gens préféraient travailler dans le privé ». Tel n’est plus le cas aujourd’hui, citant « 10 000 pertes d’emploi » dans ce secteur depuis le début de l’année.