La Fédération des Travailleurs Unis (FTU) par la voix de son président Atma Shanto a livré son point de vue sur le budget 2014 présenté par le Grand Argentier Xavier-Luc Duval vendredi dernier. Une des mesures annoncées qu’il a commentée est l’introduction des télés privés non autorisées à diffuser des informations. Pour lui, une telle mesure est « illégale ».
Revenant sur la lutte de la FTU pour la libéralisation des ondes aussi bien que le droit de l’information, Atma Shanto a, lors d’un point de presse hier au siège de la FTU à Port-Louis, vivement critiqué l’interdiction faite aux futures télé privées de diffuser des informations. Ce faisant, dit-il, le GM prouve qu’il souhaite garder sa mainmise sur la station de télévision nationale. Pour le président de la FTU, une télévision devrait avoir pour objectif la diffusion de l’information. Par ailleurs, la FTU estime que le recrutement de 700 policiers, annoncé pour l’année prochaine, ne résoudra pas le problème de Law and Order dans le pays. Quant à la dotation budgétaire pour le logement social, Atma Shanto soutient que cela ne pourra réduire l’écart entre les riches et les pauvres. « Certes, Xavier-Luc Duval a annoncé une baisse des prix de certains aliments mais cela n’est guère suffisant », a-t-il lancé. Il a passé en revue la situation dans le monde du travail, avec la hausse du chômage, « qui touche principalement les jeunes ». « Rien d’avant-gardiste n’a été annoncé pour soulager les plus pauvres ».
Le président de la FTU a qualifié la National Transport Authority (NTA), dont il ne souhaite pas la privatisation, « d’éléphant blanc ». Les millions décaissés dans les infrastructures routières, ajoute-t-il, n’ont pas éliminé les embouteillages dans diverses régions du pays. « Rezilta zero mem. Li pa normal ! » a-t-il conclu.