Le budget présenté par le Grand Argentier fait la part belle aux aides sociales pour ceux au plus bas de l’échelle avec, par exemple, l’injection de Rs 100 M en 2014 pour le Income Support Programme à destination de 8000 familles vulnérables vivant avec moins de Rs 6200, et aussi en revoyant la pension de vieillesse. XLD joue également la carte de la solidarité nationale en faveur de ceux issus de la classe moyenne avec la mise sur pied d’un Housing Empowerment Scheme pour soutenir les familles à revenus moyens touchant jusqu’à Rs 50,000 par mois, offrant un coup de pouce à ceux souhaitant acquérir une maison.
Pensions de vieillesse : Augmentation par 3.7%, légèrement au-delà de l’inflation. Ceux qui sont âgés de 60 à 89 ans toucheront Rs 3623. Ceux entre 90 à 99 ans toucheront Rs 10789 et pour les centenaires, la somme passe de Rs 11800 à Rs 12300. Les bénéficiaires des visites médicales gratuites pourront continuer à bénéficier de ce service ou peuvent recevoir un cash allowance annuel de Rs 6000 payées par tranches mensuellement.
Autres mesures : Des bracelets alarmes ou des pendentifs personnels à 1000 personnes âgées et des handicapés sévères.
Un bus semi-floor pour véhiculer les personnes âgées au Centre de Récréation de Pointe aux Piments. 
Sécurité sociale : Injection de Rs 100 M en 2014 pour le Income Support Programme pour 8000 familles vulnérables qui vivent avec moins de Rs 6200 par mois. En échange, les familles doivent s’enregistrer auprès du registre social. Les adultes devront régulièrement participer dans un programme socio-économique approuvé, étalé sur deux ans, et taillé sur mesure pour les aider à trouver du travail et pour leur intégration sociale. Les enfants devront se rendre à l’école régulièrement. Le family income ceiling enregistre une hausse de Rs 100,000 en vue d’être éligible pour le Career’s Allowance. La Special Allowance accordée aux handicapés sera éligible jusqu’à 18 ans.
Social Impact Bonds : Introduit par le ministère de l’Intégration Sociale et Economic Empowerment pour la première fois à Maurice, cet instrument financier servira à récompenser les ONG sur la base des résultats obtenus. La mesure servira à accroître la performance des ONG et à fournir de nouvelles approches pour répondre aux défis sociaux de longue date. Le gouvernement pilotera, en 2014, ces Social Impacts Bonds en démarrant des programmes en vue de réhabiliter d’anciens détenus et des toxicomanes.
Aide aux personnes souffrant de handicaps sévères : Construction de deux nouvelles ailes au Foyer Trochetia au coût de Rs 24 M.
Protection contre les abus de tous genres : Tenue des Assises de la Famille organisée par le ministère de Gender Equality, Child Development et Family Welfare. Un plan d’action portant sur la prostitution infantile, la violence domestique et la grossesse précoce sera ultérieurement publiée.
Amendement du Child Protection Act : Les modifications prévoient des mesures additionnelles pour la protection des enfants à risques à travers le Sexual Risk Orders, semblable aux Protections Orders accordés lors de violences domestiques. 24 officiers pour les Inspectorate Divisions à la Child Development Unit (CDU) et la Family Welfare and Protection Unit.
Logement : Le Housing Empowerment Scheme sera mis en place pour soutenir les familles à revenus moyens touchant jusqu’à Rs 50,000 par mois. Celles ne pouvant s’offrir une maison en raison de leurs contraintes financières sont éligibles au down payment (versement), nécessaire pour un emprunt bancaire. Le gouvernement compte, de ce fait, les soutenir sur deux fronts: premièrement, il révisera le versement obligatoire aux institutions bancaires et financières pour l’obtention d’un loan; deuxièmement, il interviendra pour réduire de façon conséquente le coût d’une housing unit. Par conséquent, la somme demandée par les banques ne pourra dépasser 5% du coût de l’habitation, au lieu de 10% actuellement. Ce qui siginfie que les banques devront débourser jusqu’à 95% du coût d’une maison. Les clients auront une période moratoire de 2 ans pour le paiement sur le capital. Cette mesure est rendue possible par un apport de garantie de 20% sur ce prêt par le gouvernement. Or, seulement les familles qui procèdent à leur première construction en bénéficieront.
Par ailleurs, la TVA sera remboursée jusqu’à Rs 300,000 sur la construction sur n’importe quel type de maison ou sur l’achat d’appartement dont le coût ne dépasse pas Rs 2.5 M. De plus, pour faciliter la construction et faire des économies sur le coût, la Mauritius Housing Corporation (MHC) fournira gratuitement 12 types de plans architecturaux pour chaque maison d’une superficie de 1000 et 1200 m2. La suppression de la registration duty, le remboursement de Rs 300,000 de la TVA et les plans gratuits pour les premiers acheteurs de 2012 à hauteur de Rs 4 M réduiront le coût d’un appartement par Rs 450,000.
1765 familles seront appelées à bénéficier d’un logement ou d’un lopin de terre. 576 logements sociaux seront construits et 80 serviced lots seront complétés pour livraison à Henrietta, Camp de Masque, La Gaulette, Pointe aux Sables et Mare d’Albert et sur les sites existants de la NHDC. Provision est faite pour 588 logements sociaux et 151 serviced lots à Chebel, Pointe aux Piments, Camp Ithier, Quatre Cocos, Sebastopol et Beau Bois. Provision est également faite pour 450 maisons sociales additionnelles aux familles vulnérables à travers la National Empowerment Foundation (NEF). Finalement, Rs 250 M seront injectées pour améliorer les conditions de vie de la NHDC et ex-CHA à travers un programme de réhabilitation et Rs 80 M pour la coulée de dalle.
Des amendements sont, par ailleurs, prévus pour que les 17000 familles bénéficiaires d’un logement social à bail aient la possibilité d’acquérir le terrain au prix nominal, c’est-à-dire, ne dépassant pas Rs 2000 par parcelle. En ligne avec la nouvelle approche du National Home Ownership, le Social Housing Fund sera transformé en un National Habitat Fund avec des objectifs plus larges.