Le National Economic and Social Council a, dans un mémorandum soumis au ministre des Finance en marge de la présentation du budget, préconisé l’introduction de mesures susceptibles d’encourager l’épargne et l’investissement.
Pour le président du National Economic and Social Council (NESC), Radhakrishna Sadien, la promotion d’une culture de l’épargne auprès des familles mauriciennes représente un antidote à l’endettement des foyers. Il se base sur un rapport publié en décembre 2011 qui souligne que l’endettement est un problème auquel toutes les familles mauriciennes ont à faire face. Le rapport avait souligné que pour beaucoup de familles l’endettement était un problème persistant avec pour résultat qu’elles n’avaient plus la capacité de rembourser leurs dettes et n’arrivaient pas à respecter leurs obligations contractuelles comme les factures et le remboursement de leur crédit. Il est difficile, par conséquent, à ces familles de maintenir un niveau de vie décent.
Les principales raisons de l’endettement des famille sont notamment l’absence d’une culture d’épargne ou d’une assurance. À ces problèmes s’ajoutent l’inflation, le chômage et la perte d’emploi, le décès du chef de famille, le divorce ou la séparation, une mauvaise santé, les jeux de hasard, la drogue, le tabac et l’alcoolisme, les publicités mensongères, les achats impulsifs et les facilités de crédits comme les locations-ventes.
Le NESC estime qu’il est essentiel d’éduquer les familles à développer des budgets à leur mesure. Il souhaite que le Mauritius Credit Information Bureau s’occupe des dettes contractées lors des ventes à crédit. Pour lui, « monetaries policies should have an eye on the aims of promoting investments and controlling inflation ». « Interest rate policies therefore represent a sensitive balancing act of simultaneously promoting the saving culture and investment in productive activities ».
Les recommandations puisées du dernier rapport du NESC préconisent également la création d’un National Career Guidance Office avec un personnel adéquat pour conseiller les jeunes à orienter leurs études de manière à correspondre au marché de l’emploi. Le rapport suggère qu’une étude approfondie soit effectuée sur les secteurs émergents et les nouveaux pôles de développement afin d’identifier leurs implications et le potentiel d’emplois ainsi que les nouvelles compétences dont ils ont besoin. Le NESC préconise également la création d’une National Tourism Commission sur le modèle de la National Energy Commission. Il propose en outre un One stop support centre à l’intention des groupes vulnérables. Ce centre pourra essayer de résoudre tous les problèmes qui empêchent une personne de faire un nouveau départ. Des recommandations sont aussi faites pour encourager le maintien d’une île Maurice verte à travers la plantation d’arbres, la création de jardins et l’organisation de concours comme Fleurir Maurice.