En dépit de l’imminence de la campagne pour des élections générales anticipées et la présentation du Budget 2015 à l’Assemblée nationale début de l’année prochaine, les dispositions de la Rodrigues Regional Act imposent au chef-commissaire Serge Clair un tel exercice. Ainsi, un budget avec des dotations de Rs 2,4 milliards, soit une augmentation de Rs 511 millions par rapport au précédent exercice, a été présenté lors de la séance de l’Assemblée régionale d’hier à Port-Mathurin. L’enveloppe pour le financement des projets de développement est de l’ordre de Rs 600 millions, soit une progression de Rs 200 millions, sans compter des allocations de Rs 80 millions venant de l’Union européenne pour le secteur de l’eau l’année prochaine. Le budget de fonctionnement accusera une hausse de Rs 231 millions pour se retrouver à Rs 1,8 milliard. Le Minority Leader, Gaëtan Jhabeemisssur, donnera la réplique au chef-commissaire lors des débats budgétaires prévus lundi.
« Ce budget démontre, par ses orientations et son montant, le sérieux et la crédibilité de mon gouvernement. Nous avons tenu à apporter des mesures concrètes et innovantes afin de répondre aux défis de transformation économique et sociale de Rodrigues. Mon gouvernement est confiant que Rodrigues est bien sur la route pour devenir une île moderne et prospère », a déclaré Serge Clair, qui n’a pas manqué d’évoquer le caractère « exceptionnel » des dotations budgétaires.
Le chef-commissaire s’est appesanti sur le fait que « le Rodriguais a la possibilité, avec ce budget, de devenir le moteur du développement de son pays ». Toutefois, il devait lancer un appel à  « tous les acteurs de la société rodriguaise – la société civile, la population et le secteur privé notamment –, pour qu’ils jouent pleinement leur rôle ». Son souhait majeur, avec le budget, est la modernisation socio-économique de Rodrigues.
« Les mesures économiques – les facilités de l’accès à la finance et l’amélioration du climat des affaires, la modernisation du secteur agricole, le développement du secteur des TIC et des Petites et moyennes entreprises, et les mesures sociales – sont autant de moyens mis à la disposition de la population rodriguaise. Elles font appel au sens d’initiative et d’engagement de chacun », a fait comprendre le leader de l’OPR, qui a salué le Premier ministre pour son « soutien indéfectible » à la cause de Rodrigues.
Présentant le thème du Budget 2015, “Vers une île Rodrigues moderne : une chance pour tous”, Serge Clair a explicité les orientations majeures, en  l’occurrence la promotion de l’emploi à travers l’entrepreneuriat, le développement des infrastructures et du secteur public, la promotion d’un climat propice aux investissements, l’éducation et la formation au service du développement, et  la promotion du bien-être de la population.
L’un des objectifs de la gamme de facilités d’accès aux finances est la création de 100 nouvelles PME l’année prochaine. À cet effet, le chef-commissaire a énuméré une série de mesures, soit inciter des bureaux d’études à venir implanter leurs activités à Rodrigues pour accompagner les entrepreneurs dans la conception et la réalisation de leurs projets, accorder une assistance financière allant jusqu’à Rs 15 000 par projet à chaque entrepreneur pour la préparation de leur business plan, recruter 10 jeunes pour la mise en place d’un programme d’accompagnement en matière de comptabilité et de gestion au sein des sociétés coopératives, renforcer le bureau de “Invest Rodrigues” pour mieux encadrer les entrepreneurs, mettre en place la maison de l’entreprise et de la coopérative avec les différents organismes d’aide afin de regrouper tous les services liés aux entreprises sous un même toit, construire des incubateurs pour le secteur agroalimentaire, et amender les Rodrigues Régional Assembly Licences Régulations 2002 afin de faciliter l’?octroi des permis.
Le Budget met également l’accent sur la création d‘emplois et des opportunités nouvelles pour les jeunes Rodriguais dans les secteurs des Technologies de l’information et de la communication (TIC), de l’agri-business, du tourisme et la restauration, et de la pêche.
« Les mesures incitatives exceptionnelles proposées dans le précédent budget portent leur fruit. Monsieur le Président, je suis fier d’annoncer que plus de 150 jeunes formés à l’ICT Centre for Excellence durant ces deux dernières années seront embauchés dans ce secteur. Pendant la première année, le salaire de ces jeunes sera assuré par le Youth Employment Program (YEP) à hauteur de Rs 14 millions », a-t-il ajouté. En vue d’insuffler un nouvel élan au secteur des TIC, le chef-commissaire a confirmé que l’étude de faisabilité financée par le gouvernement central et l’Agence française de développement (AFD) pour l?installation du câble optique a été bouclée. « C’était une étape incontournable pour obtenir le financement pour un tel projet. Les conditions sont maintenant réunies pour discuter du montage financier du projet, qui est estimé à Rs 1 milliard. Plusieurs bailleurs de fonds ont déjà exprimé leur intérêt à participer au financement du projet », a-t-il dit.
Les autres projets majeurs mentionnés dans le budget concernent le développement de Port-Mathurin en un hub pour le secteur de la pêche, avec également la construction, en 2015, d’une marina pour héberger les bateaux de pêche, et comme port d’ancrage pour les bateaux, doté des facilités requises pour le développement d’une industrie de la pêche. Un budget de Rs 20 millions est prévu à cet effet.
Liaison Maritime
Autre projet : l’investissement dans l’infrastructure aéroportuaire, considéré comme étant indispensable pour le développement de Rodrigues dans le moyen terme. Le document d’appels d?’offres pour les travaux d’?agrandissement de l’aéroport de Plaine-Corail devra être mis au point en 2015 avec des études sur les différentes options de financement par le gouvernement central. Toute une gamme de mesures budgétaires sont envisagées pour accompagner la relance des activités dans le secteur de l’agri-business, dont subventionner les semences et les plantules,  offrir un service de mécanisation plus efficace,  subventionner à hauteur de 50% l’achat des motoculteurs, les systèmes d’irrigations (par exemple goutte-à-goutte) et autres équipements, pour un montant maximal de Rs 100 000, mais aussi poursuivre la mise en place des systèmes d’irrigation et subventionner à 90% le coût des clôtures des plantations.
Le Budget prévoit également d’exploiter au maximum le potentiel économique de l’élevage à Rodrigues avec des opérations de fermes modèles intégrées à Grenade (Pointe-aux-Sels) et Deux-Montagne. Ces projets comprendront la construction de plus de 3 000 m2 d’abris (parcs) pour les boeufs, la construction de plus de 300 m2 d’abris pour l’élevage de cabris et de moutons, la plantation de fourrage sur environ 200 arpents de terrain et la surveillance permanente de la plantation assurée par un service de gardiennage privé afin de s’assurer que les plantes atteignent convenablement leur maturité et décourager toute pratique illégale. Des subventions seront également accordées sur le coût de l’infrastructure et à l’acquisition de têtes de bétail sous certaines conditions. « Nous allons continuer d’offrir des supports aux fermiers afin qu’ils puissent professionnaliser leurs élevages de poulet local. Notre but est d’avoir 10 fermes d’exploitation commerciale de poulets de Rodrigues d’ici fin 2015 », déclare le chef-commissaire.
Les autres grandes lignes du Budget de Rodrigues sont les suivantes :
Eau : Rs 135 millions pour la réfection des réseaux et l’enfouissement de tuyaux, la construction de réservoirs de distribution et la mise en place de systèmes de captage et de traitement d’eau dans les écoles.
Infrastructures routières : construction de la route reliant Mourouk à Montagne-Chérie et construction de la route reliant Le Chou à Port-Mathurin, de même que la mise en place d’infrastructures sportives, éducatives et de formations, la construction d’un complexe administratif à Mont-Lubin ainsi que de centres communautaires et autres infrastructures sociales, des infrastructures dans les villages, la construction de logements sociaux, l’installation d’un réseau électrique sous-terrain à Port-Mathurin et au nouveau marché de Mont-Lubin et l’aménagement du « comblage ».
Tourisme : maintien du Special Holiday Package pour les Mauriciens et extension de cette formule aux visiteurs réunionnais en basse saison.
Pêche : exemption du paiement de la TVA sur le diesel aux pêcheurs hors lagon sur une base semi-industrielle.
La formation post-secondaire fait également partie des priorités du budget 2015 de Rodrigues. Serge Clair a annoncé une batterie de mesures, en l’occurrence :
– une allocation de Rs 4 000 au lieu de Rs 3 000 pour les étudiants venant de familles dont les revenus ne dépassent pas Rs 12 500 par mois;
– une allocation de logement de Rs 1 000 pour les étudiants venant de familles avec des revenus de Rs 12 500 à Rs 20 000 par mois;
– 75% des frais d’enregistrement pour les étudiants dont les revenus familiaux ne dépassent pas Rs 6 200 par mois et de 50% pour ceux dont les revenus se situent entre Rs 6 200 et Rs 12 500. Pour chaque nouvel étudiant dont le revenu familial mensuel ne dépasse pas Rs 6 200, une subvention unique (one-off grant) de Rs 10 000 pour l’achat d’un ordinateur portable.
Une enveloppe de Rs 10 millions a été prévue pour le démarrage de la construction d’un “Student Hostel” de 50 chambres à Vacoas. « Avec le concours du secteur privé à Maurice, nous allons développer pour nos étudiants un programme de stages en entreprises pendant leur année d’étude afin de leur donner la possibilité de découvrir le monde du travail et d’avoir une première expérience professionnelle », a ajouté Serge Clair.
Toujours dans le domaine de l’éducation, le Budget compte améliore les possibilités pour les élèves du primaire de participer à des tournées éducatives à Maurice. Pour chaque enfant dont les parents sont enregistrés sous le Registre Social, et touchant moins de Rs 6 200 par mois, « mo gouvernement pou donne li so billet cadeau ». Et « pour chaque enfant dont les parents touchent entre Rs 6 200 et Rs 20 000, mo gouvernement pou paye la moitie so billet », poursuit-il, en annonçant une allocation de Rs 25 000 allouée à chaque école afin de contribuer aux dépenses liées à l’organisation de ces tournées.
Dans un autre volet du discours budgétaire, le chef-commissaire a passé en revue les réalisations et annoncé les principaux projets pour 2015 dans les secteurs de la Santé, du Sport, de la Jeunesse, des Arts et Loisirs, de la lutte contre les fléaux sociaux, du Logement, de la protection de l’Environnement, de la lutte contre la pauvreté et de l’accompagnement des personnes âgées.