Dans une communication adressée aux parlementaires, particulièrement au ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo, le président de l’Association for the Promotion of the Environment and Consumers (APEC) Suttyhudeo Tengur estime que le gouvernement devrait cibler, outre l’économie, la sécurité alimentaire, l’environnement et la santé. Toutefois, dit-il, il lui faut d’abord respecter ses engagements pris durant la dernière campagne électorale. « Venir nous dire que le contexte international est difficile et qu’on ne pourra pas faire ceci ou cela ne nous satisfait pas. Et beaucoup d’entre nous n’hésiteront pas à qualifier les promesses faites antérieurement de “bluff” de la part de L’Alliance Lepep », déclare-t-il. Selon lui, la situation, surtout celle des travailleurs, a empiré. « La population espère que ce gouvernement remettra les pendules à l’heure en prenant certaines décisions majeures qui l’aideront à respirer », ajoute-t-il.
Suttyhudeo Tengur affirme qu’outre une baisse dans les prix de certains articles de consommation courante, « la population espère que ce n’est pas trop demander que de se pencher d’abord sur notre sécurité alimentaire ». Il poursuit : « Deux semaines de pluies ont eu raison de toute notre agriculture et il n’y a presque pas de légumes dans les marchés. Les prix de ce qui reste comme légumes dépassent, dans le cas de la pomme d’amour, la centaine de roupies. La bringelle, elle, est à Rs 50 le demi-kilo. C’est inimaginable. Que se passera-t-il, demain, s’il pleut consécutivement pendant trois mois ? On mourra de faim ! »
Sur le plan de la santé, le président de l’APEC souhaite que le gouvernement introduise la médecine préventive « où on investit peu pour obtenir de plus grands résultats ». Et d’ajouter : « Notre environnement devient de plus en plus laid et continue d’affecter notre économie. Notre tourisme, lui, nous empêche de développer de manière durable de nouveaux secteurs de notre économie. » Selon lui, « on n’est pas encore arrivé » à l’économie océanique. « Donc, on ne sait pas encore quels dégâts nous ferons à l’océan qui nous entoure, mettant en péril notre futur. » Suttyhudeo Tengur dit espérer que la population entendra quelques bonnes mesures lundi prochain autour de l’agriculture, de la santé et de l’environnement dans le discours de Vishnu Lutchmeenaraidoo. « Pour un vrai changement », commente-t-il.