Pravind Jugnauth a présenté hier son premier budget en sa double capacité de Premier ministre et ministre des Finances, à l’Assemblée nationale. Une présentation qui a duré deux heures, en présence de la Speaker de la Lok Sabha, Sumitra Mahajan, et de la délégation indienne, dans une ambiance plutôt calme comme à l’accoutumée, avec un break d’un quart d’heure qui a permis aux parlementaires et invités de foi musulmane de rompre le jeûne.
Environ une heure avant l’heure prévue pour la présentation du budget, une équipe de la Haute commission indienne à Maurice menée par son haut-commissaire adjoint, Ashok Kumar, était au parlement pour s’assurer que tout était en place pour accueillir la Speaker de la Lok Sabha et sa délégation, invités à assister à la présentation du budget qui fait une large part aux annonces des projets qui seront financés par la ligne de crédit que l’Inde a accordée à Maurice pour le financement des projets majeurs dont le métro express.
Les premiers invités — les cadres supérieurs de la fonction publique, du secteur privé et des corps para-étatiques, de même que les membres du corps diplomatique et des représentants des associations socioculturelles, entre autres — ont commencé à arriver peu avant 16 h 30. À cette heure, seul le député du Parti travailliste Shakeel Mohamed était présent dans l’hémicycle. Petit à petit les autres sont arrivés. Pour leur part, les invités indiens sont arrivés à 16 h 46, accueillis par Lady Sarojini Jugnauth qui était déjà sur place. La Speaker de la Lok Sabha était installée à côté de l’épouse du Premier ministre Kobita Jugnauth qui avait à sa gauche sa belle-mère, Sarojini Jugnauth. Le Chef commissaire de Rodrigues, Serge Clair, et le haut-commissaire indien à Maurice, Abhay Thakur, avaient aussi pris place dans cette même galerie. À son arrivée dans l’hémicycle, le leader du MMM, Paul Bérenger, a salué son ancien compagnon de lutte, Alan Ganoo, aujourd’hui leader du Muvman Patriotik, avant que les deux hommes ne s’installent à leurs places respectives. Pravind Jugnauth est arrivé à 16 h 54, suivi de quelques-uns des membres de son cabinet. À cette heure, quasiment tout le monde était en place à l’exception des absents dont le ministre de la Santé et de la Qualité de la vie, Anwar Husnoo. Le leader de l’opposition Xavier-Luc Duval est arrivé accompagné des parlementaires du PMSD.
Après l’hymne national, la Speaker, Maya Hanoomanjee, a souhaité la bienvenue aux invités indiens et a annoncé un break pour l’iftar. Le PM a pris place devant le présentoir placé dans le couloir à côté de son siège parlementaire pour son discours. Mais avant de commencer, c’est aux photographes et aux cameramen de presse de faire leur grande entrée dans l’hémicycle. Le jour de la présentation du budget est une des rares fois où ils sont admis à l’intérieur pour faire des photos. Chacun cherchant la meilleure, une exclusivité peut-être qui fera la Une des journaux. Cet exercice dure en général quelques minutes, où les flashs fusent de tous côtés. Commence ensuite le marathon du Grand argentier qui dès la cinquième minute de son discours évoque la ligne de crédit de l’Inde sous le regard approbateur de son père, Sir Anerood Jugnauth, sous les applaudissements des membres de la majorité et l’écoute attentive de la Speaker de la Lok Sabha. Le Leader de l’opposition ne peut s’empêcher de secouer la tête comme pour montrer sa désapprobation avec ce qui se dit. Des déclarations qui sont applaudies par les membres du gouvernement alors que l’opposition plonge dans un brouhaha suivi de quelques ricanements. À 17 h 33, Maya Hanoomanjee interrompt la séance pour annoncer l’heure de la rupture du jeûne en demandant aux parlementaires et invités qui ne jeûnent pas de rester à leur place. La reprise de la séance s’est déroulée dans le calme et s’est poursuivie comme tel. À chaque annonce dans un secteur particulier, le ministre ou le député concerné par le projet donne le coup d’envoi d’une approbation sonore collective des membres du gouvernement en tapant sur la table. Le discours budget s’est déroulé dans le calme et s’est terminé par une standing ovation des membres de la majorité. Après la présentation de la Financial resolution, le Premier ministre a ajourné le parlement au lundi 12 juin, à 11 h 30. Ministres et parlementaires ont tous pris leur copie du budget avant de quitter l’hémicycle. Ils étaient nombreux par la suite à s’adonner à l’exercice de déclaration aux journalistes pour dire leur sentiment sur le budget présenté, alors que les partis politiques ont tenu des points de presse.