Le Budget sera présenté le 4 novembre . En ce sens, le Mouvement des travailleurs mauriciens (MTM) a organisé une conférence de presse hier pour proposer ses idées. 
Le leader du MTM a souligné que « le mouvement agit en tant que porte-parole des pauvres ». « Nous lançons un appel au gouvernement pour que la compensation salariale soit remplacée par une baisse de prix des produits alimentaires de base», a dit Kewal Nayeck. « Je viens moi-même d’une famille pauvre. Je connais les souffrances qu’endurent chaque jour les petits planteurs, les usiniers, entre autres depuis de nombreuses années ! Les prix ne cessent d’augmenter… C’est difficile de joindre les deux bouts. »
M. Nayeck a aussi souligné la nécessité de rouvrir la sucrerie Mon-Désert-Alma à Saint-Pierre car « cette année la coupe y a débuté plus tard que prévu… ce qui cause des pertes »., a-t-il conclu.