Dans son combat contre le surendettement,  L’Association pour la Protection des Emprunteurs Abusés (A.P.E.A.), une ONG mauricienne, recommande une bonne maîtrise des dépenses dans les foyers. Le petit Guide du budget familial destiné aux jeunes couples qui vont se marier a été lancé ce matin, au Centre Social Marie Reine de la Paix. Denis de Spéville, Président de l’Association pour la Protection des Emprunteurs Abusés, précise que ce guide arrive à un moment opportun, vu le niveau de surendettement à Maurice. « Le but est d’aider  les jeunes mariés à faire un budget équilibré et à définir leurs priorités tout en restant dans les valeurs. À travers ce guide, on vise aussi à les sensibiliser, et à leur faire prendre conscience qu’il est plus que temps d’apprendre à gérer l’argent. »
« Un budget familial est un outil incontournable pour ne pas se laisser prendre au piège. Au cours d’une émission de la MBC, À Vous de Juger, axée sur le surendettement, on a pu voir le nombre de gens qui se disaient perdus car ils ne savaient pas comment faire pour préparer un budget, » laisse entendre Denis de Spéville. Il explique que ce guide, qui est facile à lire, met surtout l’emphase sur les valeurs, les pièges à éviter, et sur les dangers du déficit budgétaire. Tout en précisant que ceux qui possèdent un ordinateur équipé d’un tableur comme Excel peuvent « étendre le budget en forme de cash flow pour prévoir longtemps en avance les effets des dépenses à crédit et les dépenses saisonnières. »
Il y a quelques mois, à l’intention des futurs mariés, un programme sur le surendettement avait été présenté par Denis de Spéville, lors d’une causerie au Gold Crest. Suite à la demande de ces futurs mariés, l’APEA a décidé cette fois de préparer un petit guide. 10 000 exemplaires de ce guide axé autour du budget familial à l’intention d’autres couples qui sont en projet de mariage sont disponibles gratuitement à l’État Civil, au bureau de l’APEA, dans les centres sociaux et les firmes qui en feront la demande. Pour pouvoir réaliser Le petit guide du budget familial, qui a été fait en collaboration avec le groupe Food & Allied Ltd,  FAIL,  l’APEA a aussi mené une étude auprès de certains groupes et secteurs plus ou moins vulnérables. Se basant également sur une étude menée par  le Central Statistic Office (CSO), sur ces cinq dernières années, l’estimation faite autour du surendettement se chiffre autour de 40 000 à 50 000 personnes qui font face à l’endettement. Denis de Spéville note que la sensibilisation devrait intervenir dans un premier temps auprès des jeunes mariés afin qu’ils parviennent à limiter leurs dépenses. « Un budget familial à deux est important car souvent un nouveau couple est aveuglé par l’amour et quand les réalités matérielles font surface, ils sont déçus. »
Dans un autre ordre d’idées, le Président de L’Association pour la Protection des Emprunteurs Abusés (A.P.E.A.) exprime le souhait que la publicité sur les jeux du hasard soient inerdite. Un autre souhait formulé par l’intervenant repose sur une instauration d’une culture de travail à Maurice. Denis de Spéville rappelle que le CSR du groupe FAIL a toujours été sans faille. « FAIL nous avait beaucoup aidé l’an dernier lors de la campagne de sensibilisation effectuée auprès des jeunes à travers un concours de sketchs. »  Lindsay Cangy, un des managers du groupe FAIL, espère pour sa part que ce guide sera d’une grande utilité pour permettre à plus d’un d’être plus vigilant sur leurs dépenses. « C’est un outil indispensable, un repère qui permet  de mieux surveiller ses dépenses. »