Une motion du député de l’opposition, Steve Obeegadoo, réclamant une réduction de Rs 100 millions des dotations budgétaires du ministère de l’Égalité des genres, du Développement de l’enfant et du Bien-être familial, a été rejetée hier dans un brouhaha indescriptible par la majorité gouvernementale. La ministre de tutelle, Mireille Martin, a résisté aux conditions du retrait de la motion.
« Si nous obtenons la garantie de la ministre que les centres sociaux et les centres communautaires ne seront pas utilisés pour des fonctions auxquelles uniquement les parlementaires de la majorité sont invités et que tous les députés, qu’ils soient du gouvernement ou de l’opposition, seront invités, alors je vais retirer ma motion ! », a posé Steve Obeegadoo comme condition pour le retrait de sa motion.
Le député Rajesh Bhagwan a alors appuyé la motion de son collègue : « Depuis 2005, j’ai même été plusieurs fois victime de cette discrimination », a-t-il lancé. « Nous souhaitons avoir un engagement ferme de la ministre que tous les parlementaires indépendamment de leurs partis politiques seront invités aux fonctions organisées dans les centres sociaux et les centres communautaires », a insisté Steve Obeegadoo. « Nous voulons cette assurance de la ministre », a martelé Rajesh Bhagwan.
Ce qui devait susciter une remarque du député MSM Mahen Seeruttun, remarque qui a soulevé une vague de protestation des rangs du gouvernement. Des ministres Arvin Boolell et Sutyadeo Moutia, notamment. Ces derniers étaient ses colistiers lors des élections de mai 2010. « Moi aussi je n’ai pas été invité à plusieurs reprises dans des fonctions organisées dans les centres sociaux et les centres communautaires », a affirmé le député orange. « Shame ! Shame ! », ont rétorqué en boucle, Arvin Boolell et Sutyadeo Moutia, dans un brouhaha indescriptible.
Mais c’est une déclaration de la ministre Mireille Martin qui a enflammé l’hémicycle. « Moi, entre 2005 et 2010, quand j’étais dans l’opposition, j’ai toujours été invitée à ces fonctions », a lancé la ministre. Le mot « transfiz » a fusé dans la confusion la plus totale, de divers points des rangs de l’opposition. Le leader du MSM, le député Pravind Jugnauth, a alors lancé une remarque rude à l’adresse de la ministre.
Devant l’insistance du député Obeegadoo et le silence de la ministre, qui est restée assise à sa place tout le temps, le Deputy Speaker, Prithvirajsing Roopun, a mis la motion au vote. Les « No » l’ont remporté et la motion Obeegadoo a été rejetée.
L’autre moment fort à l’Assemblée nationale hier en début d’après-midi, a été lorsque le député Bhagwan a voulu savoir davantage sur la décision du gouvernement de faire des fonctionnaires travailler le samedi. « Cette question est complexe, mais je donne l’assurance que tout sera fait dans la transparence en consultation avec les syndicats. » Devant l’insistance des députés de l’opposition cependant, le ministre de la Fonction publique et des Réformes administratives, Sutyadeo Moutia, a concédé que seuls les fonctionnaires s’occupant des « Cash Office » seront concernés par cette mesure dans un premier temps.