« Nous sommes bien loin d’un miracle économique », soutient le leader de l’opposition, Xavier-Luc Duval, en marge du Budget qui sera présenté cette semaine. Il a profité de sa rencontre hebdomadaire avec la presse ce samedi 9 juin à Astro Court, Port-Louis, pour comparer le rapport des chiffres de la Banque de Maurice de 2014 et 2017. « La grande majorité des indicateurs économique a viré au rouge depuis 2014. Les fondamentaux économiques se sont détériorés sérieusement dans la plupart des cas. »

Selon le leader du PMSD, il y a une « distorsion médiatique » qui a créé un faux sentiment que le gouvernement a réussi économiquement. Il soutient néanmoins que deux secteurs sortent du lot, dont le secteur de la construction qui grâce à l’investissement public est de nouveau positif et la baisse approximative du chômage.

XLD a d’ailleurs énuméré plusieurs secteurs du pays qu’il considère « malade », soit le sport, l’éducation tertiaire, la culture, l’environnement, la lutte contre la corruption. Pour lui, le secteur du tourisme est en perte de vitesse, l’économie bleue en panne et la situation sur nos routes est calamiteuse. « Ce n’est pas un budget d’un gouvernement en fin de mandat qui redressera les vrais problèmes du pays », a-t-il lancé.

Revenant sur les évènements du samedi 2 juin durant le rassemblement du collectif Arc-En-Ciel à Port-Louis et la manifestation illégale à la Place d’Armes, Xavier-Luc Duval dénonce la descente du pays vers le communautarisme. Le leader des bleus soutient que le PMSD condamne les manifestations illégales qui ont eu lieu durant la Marche des fiertés. « Enough is enough, nous sommes un pays multiculturel, divers en termes de communauté. Et le gouvernement devrait encourager notre multiculturalisme. Au PMSD, nous respectons les libertés individuelles. Le droit à l’opinion figure dans notre Constitution. Nous condamnons sans réserve la manifestation illégale à la Place d’Armes. »

Quant à la présence de Salim Abasss Mamode durant les manifestations illégales de samedi dernier, Xavier-Luc Duval affirme que le député des bleus est « loin d’être un homme sectaire ou un communal ». Et d’ajouter: « Si je pensais que Salim ou n’importe qui au parti est communal, je n’aurais pas hésité à l’expulser. Il faut toutefois avouer que sa façon de s’exprimer peut prêter à confusion. Il s’est exprimé sur sa religion et il est regrettable qu’il n’ait pas ajouté qu’au niveau du travail, il travaille pour tous les Mauriciens ».