La dix-septième journée, tenue par un temps maussade devant une assistance maigrichonne, a été l’occasion pour Gilbert Rousset de rejoindre les frères Henry, Philippe (655) et Serge (643) comme les seuls entraîneurs à compter 600 victoires ou plus au Champ de Mars. C’est Ghost Dog qui a permis à cet entraîneur fort sympathique de réaliser un tel exploit. Très ému, Gilbert Rousset a tenu à remercier les membres de son écurie et son staff qui l’ont tout le temps soutenu depuis qu’il a pris les rênes d’une écurie. L’autre haut fait de cette journée a été la victoire d’Istiqraar dans la deuxième manche du championnat des 3-ans. L’élève de Vincent Allet n’a pas fait dans la dentelle par une piste qu’il affectionne particulièrement et a pris une option ferme sur le titre à une manche de la fin. Fraîchement propulsée en tête au classement des écuries, l’écurie Merven s’y est maintenue à la faveur des victoires des surprenant Cactus Wolf et Princeton qui ont fait perdurer la bonne série. Son dauphin Foo Kune n’a eu que la victoire de Man Of His Word à se mettre sous la dent et voit Rousset revenir sur ses talons. Battu dans des circonstances discutables à sa dernière sortie, Wonder Kid s’est brillamment racheté dans la quatrième épreuve pour offrir à l’écurie Rameshwar Gujadhur sa sixième victoire de la saison. Attendu avec impatience par les fans de l’écurie Maingard, Johan Victoire n’a pas raté son premier rendez-vous. Il s’est illustré avec le favori Casey’s War dans la septième épreuve tandis que l’écurie Serge Henry s’est fait remarquer avec Hugo The Boss qui est venu suprendre le porte-drapeau de l’écurie Kumba-Ya dans la troisième épreuve.
Sur la forme sud-africaine Istiqraar est un 3 ans qui n’est pas dénué de qualités. Même s’il fut loin de sa forme optimale dans la première manche, l’élève de Vincent Allet ne fut pas pour autant ridicule en prenant le deuxième accessit. Entraîné avec un soin particulier depuis, Istiqraar n’a fait que dévoiler une partie de son gros potentiel samedi dernier sous les yeux des parents de Derreck David.
Kite Surfer et Istiqraar furent les plus rapides à l’ouverture des boîtes mais ils laissèrent à Fort Stride de prendre la direction des opérations. Le premier nommé se contenta de courir sur l’arrière-main du meneur avec à son intérieur Istiqraar, en quatrième position on retrouvait Commodore Pete flanqué de Lion’s Print avec Skywalk Luke et Bingelela fermant le cortège.
Avec la piste qui s’est détériorée au fil des épreuves, Fort Stride courait en one–off de la lice contrairement à Istiqraar que Derreck David garda expressément à l’intérieur vu que sa monture affectionne ce type de terrain.
Le représentant de l’écurie Rameshwar Gujadhur imprima un rythme modéré à la course et se retrouva déjà sous la menace de Kite Surfer aux abords de la rue du Gouvernement. L’élève de Gilbert Rousset porta son attaque complètement à l’extérieur et tandis qu’à l’intérieur, Istiqraar attendait patiemment son heure.
Lion’s Print fut le premier à abandoner la partie et il sera rejoint peu après par Commodore Pete, visiblement desservi par le terrain boueux. Skywalk Luke le contourna pour se rapprocher de la tête de la course.
Avec Kite Surfer abusant de la largeur de la piste, David se faufila à l’intérieur et attendit l’entame de la dernière ligne droite pour lancer franchement sa monture. Kite Surfer tenta de revenir dans la partie mais paya cher son écart dans la dernière courbe. Il devait même se faire reprendre par Skywalk Luke de qui il recevait pas moins de 9kg. Bingelela, dont la tenue était sujette à caution, termina sur une plaisante note pour compléter le quartet.
Istiqraar boucla les 1500m dans le temps de 1.34.37. Selon Vincent Allet il possède encore une bonne marge de progression.