Après la séparation entre Yashin Emamdee et l’entraîneur Ramapatee Gujadhur, Sunil Bussunt en a profité pour renouer avec le succès en menant Reim. Après Noel Callow lors de la quatrième journée et Noresh Juglall lors de la 15e journée, Bussunt est le troisième jockey à faire le coursier triompher cette saison.
«Je suis très heureux d’avoir renoué avec le succès qui me fuyait depuis la troisième journée lorsque j’avais gagné avec Isipho», a déclaré Bussunt.
En effet, attaché avec l’entraîneur Vincent Allet, Bussunt mangeait son pain noir depuis le 9 avril et n’avait pas connu de victoire en 41 montes jusqu’à la The Lightning Cup samedi dernier. Mais, il ne s’est pas découragé pour autant et suite à l’offre de Ramapatee Gujadhur, il a saisi l’aubaine et en a eu Reim comme une bouffée d’air frais.
«Malgré ma série noire, je n’ai jamais baissé les bras et je me suis senti découragé. J’étais toujours présent à l’entraînement et Vincent Allet ne m’a jamais laissé tomber. Il m’a soutenu que ce soit moralement ou financièrement. Aussi, il m’a prodigué des conseils tout en assurant sa présence auprès de moi et de Jeanot Bardottier lors des séances sur le cheval mécanique. Si j’ai gagné samedi dernier, c’est aussi grâce à lui et je le remercie au passage» a-t-il souligné.
«Quant l’offre de Ramapatee Gujadhur, je n’ai hésité une seconde ayant déjà travaillé avec lui et surtout que j’allais avoir un excellent coursier à piloter, en Reim. On savait tous que Nordic Warrior allait prendre les devants avec dans son sillage Streetbouncer. Alors, les instructions étaient de bien sauter au départ et de rester dans le sillage du coursier de Perdrau. Je savais très bien que c’était la seule façon de prendre le dessus sur Nordic Warrior. Et j’ai suivi les instructions à la lettre, mais il faut dire que j’ai du batailler dur pour venir à bout de meneur» a-t-il analysé.
«Cette victoire m’a fait énormément plaisir et je dis un grand merci à Ramapatee Gujadhur et son entourage de m’avoir fait confiance. Je voudrais aussi dédié cette victoire à mon épouse, qui a fêté son anniversaire mardi dernier et aussi à ma fille qui elle a soufflé ses bougies vendredi dernier. J’espère que cette victoire en appellera d’autres très prochainement» a conclu Bussunt.