L’Agence française de développement fête cette année ses 70 années d’existence. Pour l’agence, c’est le moment de poursuivre la réflexion sur les nouveaux défis et enjeux dans le cadre du changement des modèles de société. L’AFD, en collaboration avec l’Institut français de Maurice, organise une conférence de presse demain pour parler des activités qui marqueront cette célébration du 28 février au 10 mars.  
« L’Agence française de développement (AFD) mobilise depuis 70 ans des moyens humains et financiers pour combattre la pauvreté et favoriser le développement dans les pays du Sud. Si les valeurs qui ont présidé à sa création – engagement, intégrité et esprit de partenariat – sont toujours d’actualité, ses métiers et modalités d’intervention ont connu des bouleversements importants », indique l’agence. « De la Banque de la France Libre, née à Londres en 1941 sous l’impulsion du Général de Gaulle, l’institution est devenue la Caisse de Coopération Économique pour favoriser les transitions économiques des pays accédant à l’indépendance dans les années soixante. Sa première ouverture à l’île Maurice remonte d’ailleurs à 1975. Elle change ensuite de nom à plusieurs reprises, avant de devenir l’Agence française de Développement en 1998. Avec 7 milliards d’euros d’activité par an dans 60 pays, auprès des gouvernements, des entreprises privées et de la société civile, l’AFD est devenue une banque universelle de développement. Avec des mandats diversifiés de lutte contre la pauvreté, d’appui à la croissance économique ou encore de protection des biens publics mondiaux (biodiversité, climat, pandémies), l’AFD se veut un partenaire privilégié des pays dans lesquels elle travaille – un développeur d’avenirs durables. »