Nou zil, nou zwe est non seulement un slogan, mais aussi une réalité. C’est en ces termes que le président du Cij (Conseil international des Jeux des îles), le Réunionnais Jean-François Beaulieu, a entamé son discours lors de la cérémonie de clôture tenue hier soir au Stad Linité, à Roche-Caïman. Et il n’a pas tort, puisque pendant ces dix derniers jours, les Seychellois ont démontré une solidarité exemplaire derrière leurs athlètes et ont contribué à faire de “leur Jeux” une réussite.
La cérémonie de clôture d’hier soir a été très simple et a duré un peu plus d’une heure. Une cérémonie qui a débuté avec le baisser du drapeau des Jeux, à 18h52, qui est porté ensuite par des scouts jusqu’à Antonio Gopal, président du Comité national olympique seychellois. Un moment très fort et empreint d’émotion tant ces 8es Jeux ont suscité une ferveur, non seulement auprès des Seychellois, mais également parmi les visiteurs. Le drapeau a ensuite été transmis à Philippe Delacroix, ambassadeur de France aux Seychelles, et représentant de l’île de La Réunion, organisatrice des 9es Jeux des îles de l’océan Indien en 2015.
Après un bref discours de Philippe Delacroix, le ministre de la Jeunesse et des Sports Seychellois, Vincent Mériton, s’est adressé à tous ceux présents. Il a exprimé sa satisfaction quant à la réussite de ces 8es Jeux. « Le pari est gagné. Wi, nou finn fer li », a-t-il déclaré sous les applaudissements des athlètes et du public. Vincent Mériton devait ensuite déclarer que les Jeux organisés par son pays sont l’un des meilleurs organisés jusqu’ici. Quant à Jean-François Beaulieu, il s’est appesanti sur la gentillesse du peuple seychellois et le bon travail du comité organisateur.
L’autre moment fort de la soirée aura été l’extinction de la flamme, à 19h11. Un instant symbolique qui marque la fin des 8es Jeux. Par la suite, un mini concert s’est tenu sur un podium installé au milieu de la pelouse et au cours duquel des artistes comme Angélique, Gérard Luc, le groupe Dezil, Chiko et Daniella se sont exprimés. Ces deux derniers ont du reste interprété une des chansons phares de ces Jeux, La Viktwar, que les athlètes et le public ont repris en choeur. Si certains athlètes avaient commencé à quitter le stade, en revanche, d’autres sont venus danser près de la scène.
Les boxeurs médaillés d’or, Andrique Alissop, Kitson Julie et Jovet Jean, entre autres, sont mêmes venus rejoindre les artistes. D’autres athlètes ont fait un tour d’honneur en hommage à ce public seychellois qui a été formidable pendant toute la durée des Jeux. Entre-temps, une bonne partie des artistes seychellois sont montés sur scène et ont chanté Nou zil, nou zwe, comme pour témoigner la solidarité du peuple seychellois. La cérémonie de clôture a pris fin à 19h54 avec des feux d’artifice.