Après la pluie vient le beau temps. Toutefois, avec risque d’ondées isolées, si le bureau du Directeur des Poursuites Publiques (DPP) portait l’affaire au Conseil Privé de sa Majesté. On sera fixé dans les jours qui viennent. Mais ne jouons pas aux oiseaux de mauvais augure. Ne cassons point le nisa de ceux enthousiasmés par le retour de Pravind. La main baisée par Roshi détient donc le cordon de notre bourse… dont le contenu ferait saliver plus d’un affairiste !