Qui aurait cru qu’Intercontinental allait réaliser un parcours aussi remarquable quand il avait été acquis en 2011 ? Ils étaient sûrement peu nombreux à penser que ce cheval, qui avait débuté sa carrière en C 7, allait grimper les échelons pour dimanche dernier remporter une course de Groupe 1. C’est pourtant le cheminent de ce fils de Mark Of Esteem qui comptabilise 10 victoires à son actif et vire en tête tant dans le championnat des stayers que celui de cheval champion où il est en pôle position en termes de prix. Il est de plus le nouveau détenteur du record des 2400m en 2:26:85 après avoir pulvérisé la meilleure marque détenue par Have Mercy depuis 2005.
Intercontinental débuta sa carrière à Maurice le 30 avril 2011. Aligné alors en C, dans la fourchette de valeur (20-36), il fut battu par Torero sur 1365m. Il aligna par la suite quatre victoires d’affilée et enleva la dernière manche du championnat des 4 ans sur 1850m, dominant alors un certain Acuppa qui allait par la suite être couronné cheval de l’année. Intercontinental ne put cependant participer au Maiden vu qu’il fut barré par des chevaux mieux classés que lui à l’échelle des valeurs.
La compétition s’avéra plus dure pour Intercontinental mais il parvint néanmoins à terminer sa première saison par une victoire acquise en Groupe 2, son sixième succès au Champ de Mars en neuf tentatives. Il se plaça aussi en trois occasions.
La saison 2012 fut encore plus dure car il eut constamment à affronter les chevaux de l’élite et cela ne fut guère facile, surtout avec les arrivées d’Il Saggiatore et de Ice Axe. Pour faire honneur à sa combativité, il accrocha deux autres victoires de G 3 à son palmarès pour porter son total de victoires à huit.
2013 débuta timidement dans le sens qu’avec les retraits d’Il Saggiatore et le ennuis de santé d’Ice Axe, ce fut lui qui se retrouva pour la plupart du temps au haut de l’échelle avec 61 kg et rendant du poids à tous ses adversaires. Ainsi, après un bon début de saison, il rentra dans les rangs avant de refaire surface à partir de la 19e journée avec une deuxième place. S’ensuivit une victoire attendue dans The Supertote Golden Trophy  et la cerise sur le gâteau survint dimanche avec son éclatante victoire dans le Maiden.
De mémoire, on se souvient de certains chevaux ayant gravi les échelons pour l’emporter finalement au sein de l’élite mais Intercontinental demeure celui qui aura connu la plus grosse évolution car il n’est pas donné à tout cheval démarrant sa carrière en C 7 (division E) de remporter la plus prestigieuse épreuve du calendrier hippique.
Notons que des dix victoires d’Intercontinental, 9 ont été acquises sous la selle de Johnny Geroudis qui demeure son jockey fétiche.