Meurtre de Gorah Isaac : la piste des armes à feu revient sur le tapis
La déposition de Swaleha Joomun, la veuve de Babal Joomun, tué lors de fusillade meurtrière à la veille des élections municipales d’octobre 1996, est venue rouvrir l’enquête dans l’affaire Gorah Isaac. Venant directement de Londres, elle a débarqué au QG du Central CID en compagnie de son conseil légal, Me Teeluckdharry, en vue de fournir des compléments d’informations permettant la réouverture de ce dossier, qui remontera très bientôt à 20 ans déjà.
L’enquête pourra prendre un nouveau départ avec la piste des armes à feu utilisées par les auteurs de cet attentat ayant fait quatre victimes, des partisans de la défunte alliance PTr-MMM. Le Central CID voudrait élucider la provenance de ces armes de même que le fournisseur concerné. À cet effet, ceux qui seront convoqués seront entendus under warning. Un constat des limiers du Central CID est que des pièces cruciales manquent dans ce dossier et que des informations fournies par Swaleha Joomun ne sont pas « to her personal knowledge ». Le casse-tête de Gorah Isaac est loin d’être résolu.
 
 
Des planteurs de thé font fuir des émissaires du ML au N°13
Des émissaires politiques du Muvman Liberater ont passé un mauvais quart d’heure dans le Tea Belt de la circonscription de Rivière-des-Anguilles/Souillac (N°13) au cours de la semaine écoulée. Ils s’y sont rendus pour animer une réunion de mobilisation en vue du rassemblement de vendredi dernier à Vacoas. Toutefois, le prétexte avancé pour faire bouger les planteurs de thé était que les ministres des Finances et de l’Agriculture, Vishnu Lutchmeenaraidoo et Mahen Seeruttun respectivement, seraient présents pour apporter des solutions à leurs problèmes.
En début de réunion, point de Lutchmeenaraidoo et de Seeruttun. À la demande des planteurs de thé agacés, les émissaires politiques du Muvman Liberater tentèrent de faire comprendre qu’ils transmettraient les doléances à qui de droit. Mais les planteurs de thé ne voulurent rien entendre et les membres du parti de Collendavelloo n’eurent d’autre choix que de déguerpir…
 
À prévoir privilèges et adviser de plus
Tout semble indiquer que ceux qui ont occupé les fonctions de vice-Président de la République pourront être gâtés bientôt. Suite à des représentations, le gouvernement a accédé à une demande pour la possibilité de voitures hors-taxes tous les quatre ans de même que la possibilité d’escorte de motards pour leurs sorties. Du côté du secrétariat de l’Assemble nationale, après le retour de l’ancien Clerk Ranjit Dowlutteea en tant que Special Adviser de Madam The Speaker, de la pace doit être aménagée pour accueillir un autre adviser. En tout cas, un recrutement qui fait jaser dans les couloirs de l’Assemblée nationale.
 
Une vingtaine de charges retenues contre un Indien extradé, hier
Le ressortissant indien Kollam Gangi Reddy, âgé de 43 ans et accusé de trafic de bois de santal, contrebande qui rapporte gros en Inde, a été extradé vers son pays hier soir sur un vol d’Air Mauritius. Recherché par la police indienne et voyageant avec de faux passeports, il avait pu débarquer à Maurice. Mais sur la base de certaines informations en début d’année, ce suspect a été appréhendé et placé en détention provisoire. Il a fait l’objet d’une demande d’extradition logée par les autorités indiennes auprès des instances judiciaires appropriées. La demande d’extradition fut agréée et le suspect transféré de la prison centrale de Beau-Bassin sous forte escorte de la police mauricienne et indienne et le recours de l’hélicoptère de la police qui a survolé les prisons centrales de Beau-Bassin pendant plus d’une demi-heure hier après-midi, ce qui a intrigué les riverains de la localité.