Le nouveau Cabinet, présidé par le Premier ministre, Sir Anerood Jugnauth, prêtera serment devant le Président de la République, Kailash Purryag, à la State House, demain à 14 h. La répartition des portefeuilles ministériels entre les trois partenaires de l’Alliance Lepep s’établit comme suit : 17 au MSM, quatre au PMSD, qui avait souhaité en obtenir plus, et trois au ML. Pour l’instant, le portefeuille de Rodrigues reste avec le Premier ministre. Trois femmes, Leela Devi Dookun-Luchoomun, Aurore Perraud et Fazila Daureeawoo, siégeront au sein du conseil des ministres.
Même si le Front Bench du gouvernement comprend cinq Senior Ministers et le Premier ministre, le communiqué émis par la State House tard hier soir fait état d’un Deputy-Prime Minister et de deux Vice-Prime Ministers. Le projet visant à augmenter le nombre de titulaires du poste de « vice-Premier ministre » à cinq devra passer par un amendement à la Constitution, nécessitant une majorité des trois quarts. Pour l’instant, ce n’est pas le cas.
Deux faits à noter dans la composition du nouveau gouvernement : d’abord la montée en grade de Yogida Sawmynaden au sein de la hiérarchie du MSM et du gouvernement. Le colistier du leader du MSM à Quartier-Militaire/Moka (N° 8), Pravind Jugnauth, devient ministre de la Jeunesse et des Sports et s’installe juste après le Front Bench, soit en sixième position selon le communiqué de la State House, si l’on exclut le Premier ministre.
Yogida Sawmynaden se permet également de coiffer au sein de la nouvelle hiérarchie un fidèle lieutenant de SAJ et apparatchik du MSM, Nando Bodha. Ce dernier, qui a déjà assumé les fonctions de leader de l’opposition, devient le ministre des Infrastructures publiques et du Transport, et prendra place au sein de l’hémicycle et du Cabinet Room juste après le ministre de la Jeunesse et des Sports. La force de Yogida Sawmynaden est d’avoir pu « débusquer » Nandanee Soornack, celle par qui est arrivé le déclin de Navin Ramgoolam, lors des élections municipales de décembre 2012 au centre de dépouillement Dr Maurice Curé SSS. Cet incident autour d’une photo de Nandanee Soornack a été le début d’une séquence d’événements majeurs sur le plan politique.
Toujours au sein de la hiérarchie gouvernementale, le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo, est devant le leader du MSM, Pravind Jugnauth. L’autre élément à retenir dans la lecture de la composition du nouveau gouvernement est l’attribution du portefeuille des Affaires étrangères, de l’Intégration Régionale et du Commerce extérieur. Jusqu’à hier, Anil Gayan, le N° 2 du Muvman Liberater, était donné comme le favori logique. Finalement, dans l’exercice de ses prérogatives, le Premier ministre a jugé préférable de nommer Étienne Sinatambou à ces fonctions, renvoyant Anil Gayan au ministère de la Santé et de la Qualité de la Vie.
Des 24 ministres du nouveau gouvernement, une bonne dizaine — entre autres Yogida Sawmynaden, Mahen Seeruttun, Roshi Bhadain, Raj Dayal, Alain Wong ou Soodesh Callichurn — feront leurs premiers pas au Conseil des ministres. D’autres, comme Vishnu Lutchmeenaraidoo, après 24 ans, ou encore Xavier-Luc Duval après à peine six mois, effectueront leur come-back aux délibérations hebdomadaires du Conseil des ministres.