Une structure légale et administrative en ligne avec la « Hague Convention on Protection of Children and Co-operation in respect of intercountry adoption » et en vue de l’introduction de nouvelles politiques en matière d’adoption a été approuvée par le conseil des ministres hier. La Convention vise à empêcher l’enlèvement, la vente, le trafic des enfants dans les pays signataires et à assurer que les adoptions transfrontalières se fassent dans les meilleurs intérêts des enfants en s’assurant du respect des normes internationales.
Le National Adoption Council (NAC), l’autorité responsable, devrait être restructuré pour satisfaire les obligations prévues par la Convention.