CABOTAGE INTERÎLES : Intérêt de la MSC pour un cargo neuf de 8 200 T
La Mauritius Shipping Corporation Ltd relance le projet visant à remplacer le Mauritius Pride par un nouveau cargo pour le cabotage interîles dans cette partie de l’océan Indien de concert avec le Mauritius Trochetia. Le nouveau Multipurpose Vessel/Cargo, qui devra être construit sur un chantier naval international après un exercice d’appel d’offres, devra être lancé au début de 2018 au plus tard, selon le calendrier établi officiellement. Dans un premier temps, devra intervenir un exercice d’Expression of Interest pour le recrutement d’un consultant pour suivre pour le compte de la Mauritius Shipping Corporation Ltd les différentes étapes de l’exécution de cet important projet d’investissements publics.
Initialement, l’intention de la Mauritius Shipping Corporation était de se doter d’un cargo de seconde main pour remplacer le Mauritius Pride, qui a été vendu, vu qu’il n’avait pas de certificat de navigabilité. Mais les démarches sur le marché international n’ont pas donné les résultats escomptés avec la Mauritius Shipping Corporation Ltd devant se rabattre sur un contrat d’affrètement du MV Anna pour assurer principalement le cabotage entre Maurice et Rodrigues et vice-versa.
L’acquisition de ce nouveau bateau avait été annoncée par le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, lors de son dernier déplacement à Rodrigues après les élections générales du 10 décembre 2014. Avec l’élimination du Mauritius Pride dans le circuit de cabotage interîles, les Rodriguais ont dû faire face à des difficultés pour leur approvisionnement en produits essentiels et pour l’exportation de leurs produits d’élevage et de culture. Le contrat avec le MV Anna est venu soulager dans une grande mesure ces difficultés même si ce n’est pas encore la solution idéale.
De ce fait, le conseil d’administration de la Mauritius Shipping Corporation Limited, après consultations avec le gouvernement, a privilégié l’option de faire construire un cargo d’au moins 8 200 tonnes au lieu de chercher un bateau d’occasion. Le consultant qui sera choisi aura pour principales attributions de sauvegarder les intérêts de la corporation avec « the best deals for the project from Design, Build, Delivery to post delivery/warranty period » et de mettre à sa disposition « the technical evaluation criteria for the selection of the shipyard and prepare all bidding/procurement documents ». Il devra également conseiller la MSCL dans les négociations et discussions avec les différents stakeholders dans la réalisation de ce projet selon des instructions formelles tout en s’assurant de la soumission de « Progress reports » et des rapports lors des premiers essais du bateau, à être livré dans une période minimale de 12 mois ou maximale de 18 mois.
La date limite pour la soumission des offres sous cet exercice d’Expression of Interest a été fixé au 4 juillet prochain en vue que le calendrier jusqu’au début de 2018 soit respecté.