Plusieurs dizaines d’arbres ont été abattus, depuis jeudi, en bordure de l’autoroute à l’entrée de Quatre-Bornes, plus précisément au niveau de la voie menant à Sodnac. Ces arbres coupés n’ont pas échappé aux nombreux automobilistes qui empruntent quotidiennement cette route et qui nous ont signalé « ce massacre causé à l’environnement ». Car même si l’abattage d’arbres s’avère nécessaire, comme dans ce cas précis où il est effectué dans le cadre des travaux d’agrandissement de l’avenue des Tulipes, hors des terrains privés ou loués à bail, il n’en demeure pas moins une atteinte à l’environnement.
Les travaux entrepris par la Road Development Authority (RDA) depuis le début de l’année, dans le cadre du projet Upgrading & Widening of Avenue des Tulipes at Quatre Bornes, ont, semble-t-il, causé l’émoi des automobilistes et des habitants. il est évident que la vue de ces arbres sacrifiés ne peut guère laisser indifférent. Même si la RDA affirme que la permission des autorités concernées, en l’occurrence le Service des Bois et Forêts, a été obtenue, après l’approbation du ministère de tutelle.
En contrepartie, selon les informations recueillies, la RDA devra s’assurer que le double du nombre d’arbres tronçonnés devra être replanté. Mais dans combien de temps, se demandent les usagers de la route et les défenseurs de l’environnement. Ces derniers, conscients du fait que l’abattage de ces arbres est effectué dans une perspective de décongestion routière, se disent néanmoins désolés. Et le sont encore plus, en réalisant que de nombreux propriétaires de terrains s’adonnent au même exercice – comme cela a récemment été le cas à Albion, où une quarantaine de filaos ont été coupés à la va-vite – dans le cadre de travaux de construction dans un but privé ou industriel.
C’est dans cette perspective que les voix sont de plus en plus nombreuses à s’élèver pour dénoncer « les massacres causés à notre environnement » et le fait que « les actions parallèles devant s’assurer de la sauvegarde de la nature ne suivent pas toujours… »