Le Grupman Larkansiel Kreol (GLK) a tenu à célébrer les nominations de Mireille Martin comme ministre de l’Égalité des Genres et Xavier-Luc Duval comme ministre des Finances, sans oublier celle d’Aurore Perraud comme PPS, au Café du Vieux Conseil à Port-Louis lundi soir. À cette occasion, Jean-Marie Richard, président du GLK, a remis un mémorandum à Xavier-Luc Duval avec 24 propositions du Fron Kreol Pou Linité Nasional en vue du prochain budget, dont le financement des institutions qui seront créées en vertu de l’Equal Opportunities Act.
« Nou pe fer l’histoire nou communauté grâce au gouvernement », soutient Jean-Marie Richard, qui rappelle que le GLK a été créé en 2010 pour valoriser la culture créole. « C’est l’acceptation de ce que nous sommes aujourd’hui ». Dans son mémorandum remis à Xavier-Luc Duval, il lui demande d’inclure dans son prochain budget un fonds additionnel pour le Centre Nelson Mandela « pou ki kapav inklir kiltir ek sivilizasion malgas, swahili ek kreol ». Il demande également la mise en place d’un centre multimédia au Centre Nelson Mandela afin de promouvoir à la fois l’héritage des Chagossiens, des Rodriguais et des Agaléens.
« Nous sommes dans l’axe des droits humains. Nou bien content fine ena percée historique au niveau de la langue kreol. » Autre proposition mentionnée dans le mémorandum, la création d’une structure culturelle créole au Morne, « along the lines of Aapravasi Ghat with the inclusion of a spiritual park and a slave and maroon museum illustrating the slave trade, its routes, artifacts gathered in Mauritius and elsewhere, other remnants of the slave and maroon heritage including cultural, musical and any other cultural expressions pertaining to this ethnic grouping present within the territory Of The Republic Of Mauritius ». Il demande en outre le lancement d’une chaîne de télévision créole autonome, des efforts supplémentaires sur l’éducation, la création d’un musée pour rendre hommage aux travailleurs du port, de même qu’un equity fund pour aider les entrepreneurs et les contracteurs.
Le président du GLK a insisté sur l’unité et la coopération de tout un chacun : « Sans linite, pena projet, c’est dans cet élan que le GLK a été créé. L’arc-en-ciel mauricien, nou ena nou place ladan. »