Photo AFP

Au moins huit personnes sont mortes lundi matin dans le violent incendie d’un bateau de tourisme au large des côtes de Californie, et les chances de survie de 26 autres passagers, toujours introuvables plus de douze heures après le drame, étaient de plus en plus minces.

Le bateau, un navire de 22 mètres de long aménagé pour des sorties en mer dédiées à la plongée, a coulé alors que les pompiers tentaient encore d’éteindre le feu tôt dans la matinée, ont annoncé les gardes-côtes.

Lorsque les pompiers sont arrivés sur place, le navire était « entièrement la proie des flammes », a souligné lors d’une conférence de presse Bill Brown, le shérif du comté de Santa Barbara, chargé de l’enquête.

Photo AFP

Calciné jusqu’à la ligne de flottaison, le « Conception » gît à présent par une vingtaine de mètres de fond, à seulement 20 m de la côte de l’île de Santa Cruz, au large de Santa Barbara, son port d’attache. Il y avait jeté l’ancre à l’abri d’une crique pour passer la nuit.

Quatre victimes décédées ont été repêchées, « deux hommes adultes et deux femmes adultes » qui n’ont pas été formellement identifiés, a précisé le shérif Brown.

Les secours sur place « ont localisé quatre victimes supplémentaires au fond de l’océan près du navire », a-t-il ajouté. « Nous avons en ce moment des équipes de plongeurs qui tentent de récupérer les corps, mais le bateau reste instable et je ne suis pas sûr que nous serons en mesure de repêcher ces corps ou d’autres qui pourraient se trouver encore dans le navire », a déclaré Bill Brown.

Les secours ont déployé un important dispositif, avec plongeurs et hélicoptères, pour ratisser la zone à la recherche d’éventuels survivants mais les autorités redoutent que les 26 disparus restants ne soient restés prisonniers des flammes.

« Nos efforts se poursuivront toute la nuit et jusqu’à demain (mardi) matin. Mais je pense que nous devons tous nous préparer au pire », a déclaré Monica Rochester, capitaine des gardes-côtes.

Au total, 39 personnes se trouvaient à bord, six membres d’équipage et 33 passagers, a-t-elle précisé, pour dissiper des informations contradictoires circulant sur la composition exacte des personnes à bord.

– « Feu intense » encore inexpliqué –

Cinq membres de l’équipage, qui étaient réveillés lorsque l’incendie s’est déclaré, ont pu sauter par dessus bord et ont été recueillis par un navire de plaisance présent non loin de là, a ajouté le capitaine Rochester.

Le reste des passagers dormait vraisemblablement au moment du drame.

L’appel d’urgence reçu par les secours provenait du « Conception », a-t-elle indiqué, précisant que « le navire était parfaitement en règle ».

Les médias américains ont diffusé un extrait du SOS lancé par radio par un membre d’équipage. « Je ne peux plus respirer », lance désespérément le marin à son interlocuteur des gardes-côtes. Ce dernier lui demande notamment si les passagers peuvent sortir et si l’équipage dispose d’extincteurs pour combattre les flammes, mais les réponses sont inaudibles.

« C’est un grand bateau et nous savons que nous avons de nombreux morts. Je n’ai pas de chiffre exact », avait prévenu aux premières heures du drame Bill Nash, un porte-parole du comté de Ventura.

« Je n’ai pas d’informations concernant d’éventuels survivants à ce stade », avait de son côté dit un officier des gardes-côtes, Aaron Bemis.

« Les cinq membres d’équipage ont pu quitter le bord parce qu’ils se trouvaient dans la cabine principale », a-t-il insisté sur CNN. Les passagers, eux, « se trouvaient sous le pont. Selon les informations que nous avons, ils ont été piégés par le feu ».

« Le feu était tellement intense que même après l’avoir éteint, nous n’avons pas pu aller à bord et (…) aller à la recherche de survivants », a-t-il ajouté.

Selon M. Bemis, le feu s’est déclaré vers 03h15 (10h15 GMT) et les secours ont été avertis par radio environ quinze minutes plus tard.

Aucune hypothèse n’était disponible à ce stade sur la cause de l’incendie.

Outre l’enquête dirigée par le shérif, les autorités maritimes ont elle aussi lancé des investigations sur la catastrophe.

D’après le site de son armateur Truth Aquatics, le « Conception », construit en 1981, avait quitté Santa Barbara samedi à l’aube pour une excursion dédiée à la plongée sous-marine dans les îles voisines, une zone extrêmement touristique.

Il devait rentrer à son port d’attache lundi en fin d’après-midi, jour férié aux Etats-Unis.