Les 21 enfants Chagossiens qui ont pris part aux examens du Cambridge Young Learners English Course ont tous réussi, dont quatre avec distinction. Mais si Olivier Bancoult, porte-parole du Groupe Réfugiés Chagos, s’en enorgueillit, il refuse la proposition du gouvernement britannique de financer les études de leurs enfants. 
« C’est un chantage de la part du gouvernement britannique pour que les Chagossiens ne réclament pas leur droit de retourner dans leur île natale », soutient le leader du GRC. « 21 participants, 21 finn réussi, c’est enn record. Le plus important c’est que parmi nous avons quatre élèves qui ont eu une distinction internationale », laisse entendre Olivier Bancoult. Ces cours dispensés par le British Council pour améliorer le niveau d’anglais des enfants ont été d’un grand apport à ces petits Chagossiens. « Dans Maurice, nu plis koz français ki anglais, pourtant anglais enn langue internationale et le fait de parler et d’écrire anglais peut permettre à un enfant d’une région défavorisée de se démarquer ». Il souligne cependant que « zot finn propose nu depi 16 novembre l’an dernier enn financial assistance aux Chagos pou refuse le droit de retour aux Chagos. Pas kestion vinn zoue are nu dignité. Nous ne sommes pas seuls en ce qui concerne l’avenir de nos enfants ». Olivier Bancoult ajoute que l’encouragement à l’éducation est la clé de l’avenir et que sans éducation personne ne peut avancer dans la vie. « Certaines personnes ne connaissent pas leurs droits et ces certificats remis aux 21 enfants sont la clé de l’avenir ». Dans le même ordre d’idées, il a tenu à saluer les parents pour leur soutien à leurs enfants. « Continué aide zot zanfan donne zot l’éducation, c’est une dimension importante de votre contribution ».