Christine Duvergé décroche une bourse sports-études au Michigan State University en 1988. Après un parcours en athlétisme, elle enchaîne avec un doctorat en littérature française et enseigne à l’université de Californie, état où elle vit avec son mari. Elle a récemment lancé son premier roman, Camp Agonie.
Ce préambule biographique n’est pas anodin. Dans la réalité du roman Camp Agonie, le téléphone sonne en Californie. Dolorès est rattrapée par son existence mauricienne. L’annonce du décès de sa mère éveille en elle des souvenirs douloureux, qu’elle avait jusqu’ici enfouis au fond d’elle-même.