Le directeur de SOS Guard Ltd, Madhukar Ramnarain, considéré comme étant proche de la famille Jugnauth jusqu’à tout récemment, a passé la nuit d’hier à ce matin en cellule au Moka Detention Centre. Il doit comparaître devant le tribunal de Port-Louis sous une inculpation provisoire de Breach des dispositions de l’Information, Communication and Technology Act (ICTA). Vu que l’interrogatoire formel du suspect n’avait pas encore démarré au QG du Central CID à ce matin, tout semble indiquer que la police objectera à sa remise en liberté provisoire jusqu’à la semaine prochaine. Il a retenu les services de Me Avinash Dayal, dont le père et ancien commissaire de police, Raj Dayal, a prêté serment en tant que ministre dans le nouveau gouvernement dirigé par sir Anerood Jugnauth.
Madhukar Ramnarain est accusé d’avoir procédé à un enregistrement privé avec sir Anerood Jugnauth à son insu en domicile. Les commentaires enregistrés sont jugés extrêmement diffamatoires contre des membres de la famille du Premier ministre et plus spécifiquement contre l’épouse du leader du MSM, Pravind Jugnauth, ministre de la Technologie, des Communications et de l’Innovation.
Cet enregistrement, qui a été posté sur YouTube et relayé sur un autre réseau social, a été diffusé lors de l’ultime étape de la campagne électorale de l’Alliance PTr/MMM, notamment dans la circonscription de Piton/Rivière-du-Rempart (No 7) où des membres de l’assistance avaient protesté contre son utilisation.
Quand le leader du MSM est tombé sur le posting de cet enregistrement sur la toile, avec des propos compromettants à l’encontre de son épouse, Kobita Jugnauth, il a consigné une déposition formelle au Central CID pour réclamer l’ouverture d’une enquête approfondie sur cette affaire. Le dossier a été confié aux membres de la Special Cell du Central CID et au terme des vérifications, la décision fut prise d’appréhender le couple Ramnarain.
À l’issue d’une première séance d’interrogatoire dans la soirée d’hier, l’épouse de Madhukar Ramnarain a été autorisée à rentrer chez elle avec ordre de revenir ce matin aux Casernes centrales pour la suite de son audition. De son côté, le directeur de SOS Guard Ltd a été placé en détention policière à des fins d’enquête. Des équipements informatiques saisis au domicile des Ramnarain ont été transmis à l’IT Unit de la police en vue d’un examen Forensic.
L’enquête de la police vise à établir les circonstances et la date à laquelle cet enregistrement a été effectué en la résidence de sir Anerood sans son consentement, et le posting de cette bande sonore sur le web. La police pourrait également s’intéresser aux tracts avec des photos de Kobita Jugnauth imprimées et distribuées pendant les derniers jours de la campagne électorale à Quartier-Militaire/Moka (No 8).