Après la réunion demain entre Navin Ramgoolam et Paul Bérenger, et celle de cet après-midi entre les trois leaders du bloc de l’opposition, Pravind Jugnauth du MSM, Xavier-Luc Duval du PMSD et Ivan Collendavelloo du Muvman Liberater, l’Electoral musical chair devra commencer à prendre sa forme définitive et quitter le terrain fertile des conjectures. C’est ce que laissent entendre les observateurs politiques avertis, qui avancent également que l’initiative du ministre de l’Education, Vasant Bunwaree, de réunir cet après-midi ses agents de Mahébourg/Plaine-Magnien (No 12) pourrait faire remonter à la surface au sein du Labour des ressentiments jusque-là latents.
En marge de ces consultations entre partenaires d’alliance de part et d’autre, les états-majors se concentrent sur le calendrier de la campagne pour les prochaines élections générales anticipées avec un premier match à distance en vue le dimanche 12 octobre. Il y a encore le début des travaux du comité Cuttaree, dont la principale attribution est de procéder à la rédaction du programme électoral de l’alliance PTr/MMM. À ce stade, que ce soit dans le camp du PTr/MMM ou du MSM/PMSD/ML, l’on s’accorde à dire que les noms des candidats par rapport aux différentes circonscriptions relèvent du domaine de la spéculation et que des changements sont encore possibles à la lumière des consultations plus approfondies au fur et à mesure que l’échéance du Nomination Day se rapprochera. Toutefois, des noms circulent avec persistance pour certaines circonscriptions.
Pour les Political insiders, dans les rangs du PTr/MMM, les permutations les plus citées concernent la migration de Stéphanie Anquetil de Vacoas/Floréal (No 16) à Rose-Hill/Stanley (No 19), le fief du MMM, avec pour colistier nul autre que le leader des mauves, Paul Bérenger, ainsi que Deven Nagalingum. Au cas où cette proposition se concrétise, le MMM aura à trouver une alternative pour caser Lysie Ribot, élue sortante du No 19.
À Belle-Rose/Quatre-Bornes (No 18), le nom de Brian Glover, le patron de l’Equal Opportunities Commission, revient avec insistance en vue d’obtenir l’investiture du Parti travailliste pour compléter le trio avec Nita Deerpalsing et Kavi Ramano, les deux élus de la circonscription. La problématique de Rama Sithanen, Shadow Finance Minister du PTr/MMM, n’est plus de rigueur. Ce dernier, qui fait son come-back en politique après son évincement aux dernières élections générales au profit de Pravind Jugnauth, devra finaliser son choix de circonscription dans les jours à venir. Il pourrait se laisser séduire par une circonscription rurale, Rivière-des-Anguilles/Souillac (No 13), délaissant du même coup ce qui devrait se présenter comme un Safe Seat à Beau-Bassin/Petite-Rivière (No 20) aux côtés de Rajesh Bhagwan et de Franco Quirin. Le directeur du Mauritius Examinations Syndicate (MES), Lucien Finette, un membre de l’Inner Circle de Navin Ramgoolam, pourrait se voir adjuger le troisième ticket au No 20.
Avec ce scénario dans les régions basses des Plaines-Wilhems, Kee Chong Li Kwong Wing devra aller tenter sa chance dans la plus petite circonscription, Port-Louis Sud/Port-Louis Central, aux côtés de Reza Uteem, qui fait figure de vétéran au No 2 avec le départ annoncé de Rashid Beebeejaun.
Au No 3, Port-Louis Maritime/Port-Louis Est, le Parti travailliste pourrait également présenter Osman Mohamed, celui qui pilote le projet de Maurice Île Durable au Prime Minister’s Office. Il fera ses débuts sur le terrain électoral en cas de confirmation de cette option. Le principal concerné se fait un devoir de nier « toute aventure électorale ». Toutefois, lors de leur réunion, Navin Ramgoolam et Paul Bérenger devront se prononcer sur un choix particulier, soit si le Parti travailliste alignera deux candidats au No 2 et un au No 3 et vice versa pour le MMM.
Dans la première circonscription de l’île, GRNO/Port-Louis Ouest, la répartition des investitures n’a pas encore été réglée. Le leader du MMM envisage une nouvelle présence au sein de ce comité régional alors qu’un exercice de recadrage des récalcitrants du No 1 a déjà eu lieu lors de la dernière réunion du bureau politique.
La situation au No 4 donne également du fil à retordre à la direction du MMM avec le vieux clash entre Joe Lesjongard, un vieux de la vieille de Port-Louis Nord/Montagne-Longue, et Pradeep Jeeha, qui entretient des ambitions politiques.
En principe, dans les autres circonscriptions de l’île, la situation demeure sous contrôle avec Atma Bumma donné comme colistier de Navin Ramgoolam et de Devanand Ritoo à Pamplemousses/Triolet (No 5). L’alliance MSM/PMSD/ML aurait déjà approché un membre de la magistrature pour lui donner le change électoral dans son fief, où il a été élu au cours de ces cinq dernières élections générales, depuis 1991.
Par ailleurs, dans les rangs du Parti travailliste, l’on suit avec une attention particulière les moves de Vasant Bunwaree sur le terrain. Il est considéré comme un des virulents opposants à l’alliance PTr/MMM même si jusqu’à l’heure, il s’est gardé de sortir ses griffes politiques. Le discours qu’il prononcera cet après-midi devant les agents du Labour de Mahébourg/Plaine-Magnien, convoqués au Centre Social de Plaine-Magnien, est attendu avec fébrilité par la direction du PTr. Un exercice de Damage Control sur le plan politique est envisagé en vue d’endiguer tout effet négatif découlant de la réunion de cet après-midi.
D’aucuns affirment que cette réunion de Plaine-Magnien pourrait être l’élément révélateur des ressentiments politiques au sein du PTr. En principe, le Labour mise sur Ritesh Ramphul pour remplacer Vasant Bunwaree au No 12 avec pour colistier Madan Dulloo et très probablement Jozique Radegonde, qui sera mutée de Savanne/Rivière-Noire (No 14). À un certain moment, le nom de Tony Apollon était cité pour ce troisième ticket.
Au-delà du suspense autour de l’allocation des candidatures, le comité chargé de la rédaction du programme gouvernemental PTr/MMM, gravitant autour de huit axes, a eu une première séance de travail en cours de matinée. Les réunions devront connaître une accélération dans les jours à venir avec pour objectif qu’une première ébauche soit présentée aux deux leaders au retour de Navin Ramgoolam du Gandhi Memorial Lecture à l’Inner Temple à Londres le 5 octobre prochain.
Par ailleurs, le coup d’envoi de la campagne électorale pourrait être marqué par un duel à distance entre les deux blocs. L’alliance PTr/MMM prépare activement son rendez-vous national du dimanche 12 à Quatre-Bornes. Le bloc de l’opposition du MSM/PMSD et du ML envisage de réunir ses partisans à la gare de Vacoas ce même jour. La possibilité devra être confirmée lors de la rencontre des trois leaders à la résidence de Pravind Jugnauth…