Dans le cadre de sa campagne « Ensam Anou Recycler Plastik » visant à inciter les employés de l’industrie hôtelière à recycler les bouteilles en plastique, la GML Fondation Joseph Lagesse (GML FJL), sous l’égide de son programme GML Think Green, a organisé vendredi une journée de nettoyage de l’île aux Bénitiers en partenariat avec l’AHRIM, Soolaman Nubheebucus Company Limited et Polypet Recyclers. Une cinquantaine d’employés d’hôtels de la côte Sud-Ouest ainsi que des plaisanciers y ont participé.
« L’île aux Bénitiers, ce petit bout de terre non loin de nos côtes, est fortement appréciée des touristes et des Mauriciens, mais dont l’intérieur des terres a tendance, malheureusement, à se dégrader en raison des nombreux déchets jetés par les visiteurs occasionnels du week-end et quelques plaisanciers non respectueux de l’environnement, mais également à cause des déchets en provenance des villages côtiers qui finissent leur dérive sur la côte, côté terre de l’îlot », explique Marie-Laurence Dupont, coordinatrice de GML Think Green. « On ne compte plus les décharges illégales et feux allumés sur l’île, et cela cause un problème d’image, de santé publique et de respect de la nature », poursuit-elle.
Selon Marie-Laurence Dupont, c’est après les sessions de sensibilisation des employés des hôtels situés entre Le Morne et Bel-Ombre que leur est venue l’idée de nettoyer l’île aux Bénitiers.
Ce sont donc des employés des hôtels de la région, des plaisanciers, avec le soutien des responsables des boathouses des hôtels de la côte Sud-Ouest, qui ont activement participé à cette action de nettoyage. « Nous allons entres autres instaurer un système de tri de plastique sur l’île et poursuivre nos sessions de sensibilisation », a indiqué la coordinatrice de GML Think Green.
Plusieurs dizaines de sacs de déchets en tous genres dont plus de la moitié remplis uniquement de bouteilles plastiques ont été ainsi ramassés vendredi par les bénévoles. L’ensemble des déchets plastiques collectés sur l’île sera pris en charge par quelques travailleurs sur l’île qui pourront les revendre au recycleur. En outre, des panneaux seront également installés sur l’îlot pour inciter les visiteurs à préserver l’environnement.
Pour Jessica qui travaille sur l’île aux Bénitiers depuis trois ans, si l’île est sale aujourd’hui, c’est en partie à cause d’un manque de facilités pour jeter les déchets : « Il n’y a pas de poubelles sur l’île et la collecte ne se fait qu’une fois par semaine à La Gaulette ! »
Rappelons que la campagne « Ensam Anou Recycler Plastik » avait officiellement été lancée le 3 juillet dernier au LUX* Grand-Gaube, en présence du ministre de l’Environnement, Deva Virahsawmy, d’Arnaud Lagesse, CEO de GML et président de la GML FJL, et des membres de l’AHRIM. S’inscrivant dans le projet Maurice île Durable et la vision de GML Think Green, ce programme environnemental s’était fixé comme objectif de sensibiliser plus de 28 000 employés du secteur touristique à la préservation de l’environnement.