La Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) a réuni la presse vendredi dans le cadre de la mission qu’elle a effectuée au Moyen Orient du 2 au 10 février en collaboration avec le ministère du tourisme et des représentants du secteur privé. Ce déplacement consistait à promouvoir l’île Maurice dans les villes du Moyen Orient. Le ministre du tourisme Michaël Sik-Yuen a souligné à cette occasion que Rs 30 millions sont prévues pour attirer davantage de touristes du Moyen Orient.
« La campagne de promotion visant à toucher les grands tour-opérateurs et les agents de voyage s’est déroulée sans aucune difficulté et nous avons eu de très bonnes retombées lors de notre séjour. Jeddah, Doha, Koweït, Abu Dhabi et Dubai étaient ciblées » a expliqué Karl Mootoosamy, directeur de la MTPA. Cette année l’accent sera mis sur la diversification, et le Moyen Orient constitue un marché prioritaire, a-t-il poursuivi.
En 2013, selon les chiffres communiqués par la MTPA, quelque 12 000 passagers du Moyen Orient ont visité notre pays. « C’est dans cette optique que Maurice a souhaité faire sa campagne là-bas. Pour 2014 nous visons au minimum de 20 000 touristes du Moyen Orient. Nous sommes aussi heureux de constater les diverses demandes de compagnies mauriciennes voulant faire partie du stand de Maurice au Riyadh Travel Fair en avril prochain et à l’Arabian Travel Market en mai. Cela prouve que le secteur privé est réactif à notre campagne », a pour sa part expliqué Michaël Sik-Yuen, ministre du Tourisme.
En quelques jours, le nombre de tour-opérateurs rencontrés au Moyen Orient s’élève à 600, et la rencontre avec les médias a été des plus fructueuses. Le ministre a aussi mis l’accent sur la rencontre avec les directeurs d’Emirates Airline ; on apprend que des stratégies ont été élaborées et que la question des tarifs promotionnels pour 2014 a été abordée. Et ce, en vue de facilités accrues à l’intention des touristes issus du Moyen Orient. « Le budget que nous avons prévu pour l’année 2014 pour cette campagne de promotion est fixé à Rs 30 millions », a conclu Michaël Sik-Yuen.