Dans le cadre de sa politique visant à réduire la consommation d’énergie, l’Energy Efficiency Management Office, qui tombe sous l’égide du ministère de l’Énergie, a lancé ce matin la National Energy Efficiency Awareness Week. L’objectif : sensibiliser les Mauriciens sur une utilisation efficace et optimale de l’énergie. Par ailleurs, a aussi été élaborée, une campagne d’explications sur l’importance de l’étiquetage énergétique sur les appareils électroménagers qui permettra aux utilisateurs d’opter judicieusement pour des appareils consommant moins d’énergie. Le Mauritius Standard Bureau travaille actuellement sur les labels et standards pour Maurice.
Lors du lancement de la campagne ce matin à la MITD House, le Dr Khalil Elahee, Chairperson du Energy Efficiency Committee, a souligné l’importance d’une culture d’économie d’énergie à tous les niveaux. « Selon les chiffres, une personne dépense Rs 100 d’énergie par jour et dans quelques années, ce chiffre va sûrement doubler. Les coûts en termes d’impact environnemental et social n’ont pas été calculés », a fait ressortir le Dr Elahee. À cet effet, il estime que tout le monde devrait faire un effort commun en vue de voir comment réduire sa consommation d’énergie.
Ainsi, cette campagne se concentre davantage sur l’importance de l’étiquetage énergétique afin de promouvoir l’efficacité énergétique. Le Pr Sunjiv Soyjaudah, Lecturer en Communications Engineering à l’Université de Maurice, a fait un exposé sur le sujet ce matin, expliquant la nécessité de rendre le labelling de l’énergie obligatoire. La consommation d’électricité d’un ménage, a-t-il souligné, est générée pour la plus grande partie par les appareils électroménagers, dont la consommation électrique peut varier de façon très importante selon le type d’appareil utilisé.
Bien que l’utilisation d’appareils électroménagers facilite de façon considérable notre vie de tous les jours, indique le Pr Soyjaudah, il ne faut pas oublier qu’ils sont à l’origine de consommations d’énergie plus ou moins importantes. Dans son exposé, le Pr Soyjaudah a expliqué les différents labels qui existent. « Afin de guider le consommateur lors de l’achat d’électroménagers, l’Union européenne a instauré un “label énergie” qui classe les appareils selon leur consommation énergétique en sept catégories désignées par les lettres A à G », dit-il. Le Pr Soyjaudah s’est attardé sur les avantages d’être bien informés avant d’acheter un appareil électroménager, s’appuyant sur le fait qu’un appareil à moindre coût peut être celui qui utilise le plus d’énergie.
Le Mauritius Standard Bureau travaille actuellement sur les labels pour Maurice. L’objectif est d’encourager les revendeurs de produits électroménagers à afficher les labels et standards dans un premier temps et ensuite de les rendre obligatoire par le biais d’une législation. Sont entre autres concernés : les réfrigérateurs, les congélateurs, les lave-linge, les lave-vaisselle.
Par ailleurs, la National Energy Efficiency Awareness Week s’étend jusqu’au 30 septembre et touchera pratiquement tous les segments de la population. Les clips et des émissions quotidiens seront diffusés à la radio et à la télévision. Les étudiants ainsi que le personnel de la Faculté d’Engineering de l’Université de Maurice ont pour leur part signé un pledge ce matin afin d’affirmer leur contribution dans la réduction de la consommation d’énergie.
Par ailleurs, le 30 septembre au centre commercial de Trianon se tiendra un concours de peinture pour les enfants sur le thème « Save Energy ». Le meilleur poster sera affiché dans des endroits publics, tels que des centres communautaires, hôpitaux et écoles. Durant cette semaine, on pourra aussi profiter de rabais sur des produits « Energy Efficient ».
Pour rappel, l’Energy Efficiency Management Office a été institué en décembre dernier en vue d’encourager l’économie d’énergie.