La Confédération africaine de football (CAF) a dévoilé il y a peu la liste des arbitres et arbitres-assistants retenus dans le cadre de la 29e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), prévue du 19 janvier au 10 février prochain en Afrique du Sud.
Dix-huit arbitres et vingt et un arbitres-assistants seront concernés par cette CAN sud-africaine. Selon nos informations, la sélection du corps arbitral a été sérieusement basée après la formation annuelle Elite Course de la CAF en novembre dernier au Caire. L’arbitre Rajindraparsad Seechurn et l’arbitre-assistant Balkrishna Bootun avaient participé à ce stage. Lors de cette formation, les participants ont été soumis à un test médical avant d’effectuer des tests physiques.
« Cet Elite Course a été de haute facture et était déterminante pour décrocher une place à la CAN. Je suis attristé du fait que mon collègue Bootun avait eu une déchirure musculaire lors d’une séance physique. C’est cela qui l’a privé d’une place à la CAN », a déclaré au Mauricien, Rajindraparsad Seechurn qui fait partie des dix-huit arbitres sélectionnés.
Après Angola en 2010 puis Gabon/Guinée Équatoriale en 2012, le sifflet numéro un mauricien participera à sa troisième CAN consécutive. « Je suis très fier de représenter une nouvelle fois mon pays à la plus grand compétition continentale. J’espère être à la hauteur de la confiance placée en moi », a souligné Seechurn qui met le cap sur Johannesburg cet après-midi.
Une fois arrivés dans la capitale sud-africaine, les arbitres et arbitres-assistants seront convoqués dès lundi pour une formation de cinq jours. « Ce sera un refresher course au cours duquel nous aurons à faire des exercices physiques et aussi prendre connaissance de certains règlements entourant cette compétition footballistique continentale. Nous aurons aussi des consignes très stricts durant ce cours », a fait ressortir notre interlocuteur.
Tout comme en 2010, Rajindraparsad Seechurn avait dirigé deux matches soit Soudan/Côte d’Ivoire et Sénégal/Libye. Puis, il a été sollicité en tant que 4e arbitre pour la confrontation entre la Zambie (futur vainqueur) et la Libye.
« Je suis très heureux d’avoir pu officier à deux matches lors de la dernière CAN. Certains arbitres n’ont eu qu’une seule rencontre. Qui plus est, j’ai eu la chance de faire partie du corps arbitral une fois pour la Côte d’Ivoire et l’autre pour la Zambie soit les finalistes de la compétition », a-t-il rappelé.
Rajindraparsad Seechurn espère avoir autant de matches lors du rendez-vous sud-africain. Quoi qu’il en soit, il est reconnu par la CAF comme étant les meilleurs arbitres du continent.