Après le match nul 1-1 de l’équipe nationale de football face à La Réunion une semaine de cela, Akbar Patel pense déjà à la préparation en vue des 3es Championnats d’Afrique des Nations 2014 (CAN), qui verra le Club M affronter les Comores en décembre pour les préliminaires.
Reconduit à son poste par la Mauritius Football Association pour l’échéance des CAN, dont la phase finale aura lieu en 2014 en Afrique du Sud, Akbar Patel a décidé de regrouper en permanence un groupe dès octobre afin de préparer dans les meilleures dispositions qui soient cette compétition.
Après la prestation encourageante de l’équipe nationale face à La Réunion, Patel estime qu’il existe bel et bien une équipe capable d’aller encore plus loin. « J’ai été très satisfait du rendement. Monter une équipe en neuf jours pour affronter un adversaire comme La Réunion n’était pas facile. J’étais émerveillé de voir que nous avons des joueurs prêts à tout donner pour défendre les couleurs du pays et du football. »
Certes, il ne faut pas, ajoute-il, dormir sur ses lauriers. « Il faut poursuivre le travail déjà commencé », fait-il ressortir. Dans cette perspective, Akbar Patel prévoit un regroupement en permanence en octobre prochain. L’entraîneur national veut rassembler une trentaine de joueurs une fois par semaine avant d’intensifier le nombre de séances.
Pour lui, la meilleure chose est d’attendre le coup d’envoi de la Premier League et les championnats nationaux afin de voir le comportement des joueurs. Il estime que les CAN sont une opportunité pour le Club M de refaire surface sur la scène continentale.
Maurice est classée en zone sud de la Confédération africaine de football pour ces CAN. Les Mauriciens affronteront les Comores le 1er décembre à l’aller à domicile et se rendront à Moroni quinze jours plus tard. Le vainqueur de cette rencontre jouera contre le Zimbabwe pour compte du premier tour des éliminatoires de la compétition.
« Il faut prendre très au sérieux l’équipe des Comores. Mais quoi qu’il en soit, je pense que nous avons les moyens de passer ce cap. C’est la raison pour laquelle j’insiste que la préparation doit débuter tôt. Il faut continuer sur la lancée de samedi dernier », estime-t-il.
Contre La Réunion, Patel trouve que les joueurs étaient trop justes sur le plan physique. C’est un secteur qu’il envisage de renforcer afin de permettre aux joueurs d’aller jusqu’au bout dans leurs actions. « Ils manquaient un peu d’automatisme. Cela se comprend parce que c’est l’intersaison. C’est quelque chose sur laquelle on va mettre beaucoup l’accent. Je suis aussi satisfait du comportement des joueurs. Ils ont adhéré au plan tactique, surtout lorsqu’il s’agit d’être en possession du ballon et quand on ne le possède pas. Notre défense reste notre force. Cela dit, des améliorations s’avèrent nécessaires. D’ailleurs, Maurice était toujours réputée pour sa défense. »
L’inefficacité de ligne d’attaque interpelle l’entraîneur national. Ce dernier a observé que face aux Réunionnais, la ligne d’attaque manquait de percussions. Il souligne que l’entre-jeu est un secteur qu’il faut valoriser davantage.
« Si tout se passe comme je le souhaite à travers nos regroupements, il ne fait pas de doute qu’on pourra avoir une équipe plus compétitive pour affronter les Comores. Il ne faut pas oublier que nous avons des joueurs idéalement placés dans leur poste respectif et qu’il y a aussi une certaine concurrence entre joueurs pour certains postes. »
Soulignons que les CHAN sont une compétition réservée aux joueurs du pays évoluant dans leur championnat local. Les expatriés ne sont en aucun cas concernés.