L’équipe de Maurice a réalisé un exploit en décrochant in extremis la qualification en battant le Mozambique 5-2 (7-6 au combiné), assortie d’un quadruplé de Stéphane Nabab, hier après-midi à l’Arena do Costa do Sol à Maputo, à l’occasion de la manche retour des préliminaires de la 7e Coupe d’Afrique des Nations de beach soccer. Les Mauriciens affronteront ainsi au prochain tour la Côte d’Ivoire durant le week-end 14-15 mars.
Après leur défaite 2-4 à l’aller à Mon-Choisy, la tâche des protégés d’Eddy Rose était déjà compliquée pour cette manche retour. Mais l’entraîneur national faisait confiance à son groupe et parlait même d’éventuelle qualification. Hier, les Mauriciens ont fait preuve d’une grande détermination. Ils ont cru jusqu’au bout afin de souffler la qualification aux Mozambicains. Après le premier tiers-temps, Maurice était menée 1-0. Puis 2-1 au terme du deuxième tiers-temps et ce, après une réduction du score grâce à Nabab. À cet instant, les Mozambicains étaient qualifiés.
Mais les coéquipiers de Kelly Mariva n’avaient pas encore dit leur dernier mot. En effet, les Mauriciens ont effectué une remarquable remontée pour renverser la vapeur en inscritant quatre buts dans le troisième et dernier tiers-temps. Nabab s’est signalé en ajoutant trois buts et Mariva en a réalisé un. « J’ai toujours cru en mes joueurs. Je savais que nous avions les arguments nécessaires pour faire la différence face au Mozambique », déclare Eddy Rose.
Ce dernier souligne qu’à l’aller son équipe avait commis des erreurs, surtout dans la finition, mais l’équipe a travaillé dur sur le secteur offensif sans pour autant négliger la défense. « Je pense que l’abnégation des joueurs a fait la différence. Je suis extrêmement heureux pour les joueurs dans la mesure où ils se sont sacrifiés aujourd’hui (Ndlr : hier). Ils ont joué avec le coeur pour défendre honorablement les couleur du pays ».
L’étape mozambicaine passée, le groupe d’Eddy Rose sait maintenant qu’il a un gros morceau au prochain tour, en l’occurrence la Côte d’Ivoire. « Comme je le dis souvent, sur le sable tous peut arriver. Il n’y a pas de petites ou de grandes nations », remarque l’entraîneur national. La délégation locale rentre au pays demain.
Soulignons que dix-neuf pays sont en lice pour les préliminaires de cette compétition. Huit équipes, réparties en deux poules de quatre, seront qualifiées pour la phase finale qui se tiendra du 14 au 19 avril aux Seychelles. En tant que pays hôte, les Seychelles sont qualifiées d’office.