Fortunes diverses pour l’arbitre-assistant Balkrishna Bootun et l’arbitre Rajindraparsad Seechurn dans le cadre de la 30e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), qui se déroule actuellement en Guinée-Equatoriale (17 janvier-8 février).
Bootun a déclaré forfait pour la CAN 2015 suite à une blessure aux ligaments à l’occasion du grand test physique tenu le 11 janvier en Guinée-Equatoriale. Cet exercice avait pour but de voir l’état de forme des arbitres et arbitres-assistants retenus pour cet événement.
« Je suis vraiment éprouvé par ce qui m’est arrivé. Je me suis bien préparé et bien appliqué sur le plan physique et technique pendant ces deux dernières années afin d’être au top pour la CAN 2015. Mais cela ne peut être le cas avec cette vilaine blessure qui me contraint de mettre fin prématurément à cette compétition », a déclaré au Mauricien Balkrishna Bootun, qui allait entamer une deuxième CAN de suite après celle de 2013 organisée conjointement par la Guinée-Equatoriale et le Gabon. Forfait, il est rentré le pays le 14 courant, soit trois jours avant le coup d’envoi de la compétition. « Je suis tellement abattu par ce qui m’est arrivé que je n’ai pas regardé le moindre match jusqu’à présent », a ajouté Bootun, devenu arbitre-assistant de la FIFA en 2005.
Il a participé à plusieurs grands événements, notamment la CAN U17, deux championnats d’Afrique des Nations, dont celle de 2014 où il avait été retenu pour la finale en entre Libye/Ghana. « Je dois surmonter ce triste épisode et me focalise sur l’avenir ».
En revanche, tout va pour le mieux pour le sifflet n°1 mauricien, Rajindraparsad Seechurn, qui a fait son apparition dès la première journée de la CAN en officiant la rencontre Burkina Faso/Gabon à Bata comptant pour le groupe A. Les Gabonais se sont imosés 2-0 grâce aux buts de leur emblématique Aubameyang et Evouna. Le Mauricien a été l’auteur d’une prestation appréciable lors de ce match.