Photo illustration

– Nouveau dépistage contre le cancer de l’intestin

Les statistiques de 2016 démontrent que 1 500 femmes ont été atteintes d’un cancer, contre 1 000 hommes. Le ministère de la Santé, préoccupé par ce mal, qui est la troisième cause de décès parmi les Mauriciens, mettra une ambulance à la disposition des femmes habitant les villages pour des dépistages gratuits. Le nouvel hôpital à Vacoas sera bientôt en chantier et possédera les équipements nécessaires au traitement.

Selon les chiffres du National Cancer Registry, 2 607 nouveaux cas ont été enregistrés dans le pays en 2016. Les femmes sont les plus touchées : 1 549 en sont atteintes, contre 1 058 hommes. Au total, 4 144 femmes ont été admises à l’hôpital, contre 2 478 hommes l’an dernier. Les femmes sont principalement touchées par le cancer du sein et celui du col de l’utérus.

En 2016, 1 265 personnes sont décédées du cancer, ce qui représente 12,8% de la totalité des décès enregistrés dans le pays. À Rodrigues, en 2016, 11,4% des décès étaient liés au cancer. Le nombre de personnes envoyées à l’étranger pour se faire soigner augmente également.

Bien que les femmes soient les plus touchées par le cancer, elles hésitent souvent à se faire dépister. De ce fait, une ambulance fera prochainement le déplacement dans différents villages pour qu’elles puissent se faire dépister. « Nous espérons que cette ambulance attirera plus de femmes », a déclaré le ministre.

Chez les hommes, le nombre de cancéreux a baissé de 2,2%. Ceux touchés souffrent principalement de cancer de la prostate, des poumons et de l’intestin. Pour que le cancer de l’intestin puisse être détecté à temps chez les hommes, un nouveau test de dépistage sera bientôt lancé. Un millier d’entre eux participera au premier essai avant que le test soit mis à la disposition du public. « Si nous voyons qu’ils développent ce cancer, nous pouvons les traiter à temps et ils peuvent guérir. Nous mettrons l’accent sur le dépistage précoce », a indiqué le ministre, ajoutant qu’il faut traiter la maladie avant qu’elle ne se propage.

Au niveau de l’hôpital pour le traitement du cancer, l’appel d’offres lancé par le gouvernement se clôturera cette semaine. « Cet hôpital disposera de toutes les facilités. Nous formerons aussi les médecins pour qu’ils puissent utiliser les équipements complexes », a affirmé le ministre. D’ici un an et demi, l’hôpital sera prêt et sera doté de 180 lits.

Les prévisions de l’Organisation mondiale de la Santé indiquent une hausse de 70% des cas de cancer au cours des 20 prochaines années. Un décès sur six est lié au cancer dans le monde. En 2015, 8,8 millions de personnes en sont mortes.