Qui n’a jamais rêvé de défiler dans des vêtements somptueux et de faire la belle devant l’objectif ? L’univers du mannequinat tente pas mal de jeunes filles, à en juger par le nombre de participantes aux différents concours de Miss Mauritius sous toutes ses déclinaisons. Candice et Marine, deux jeunes Françaises, sont à Maurice pour deux mois à l’initiative de l’agence NSM pour partager leur expérience de cet univers fait de paillettes, mais parfois éphémère…
Elles ont toutes les deux une vingtaine d’années et sont déjà des mannequins très connus en France. À Maurice dans le cadre d’un partage d’expériences, Candice et Marine sont là pour répondre aux questions des Mauriciennes intéressées par ce métier. « Nous avons tout de suite dit oui lorsque NSM nous a proposé de venir. Nous avons vraiment hâte de partager nos connaissances et de répondre aux questions des jeunes Mauriciennes. Nous avons eu une très belle image de l’île. Les filles d’ici sont très jolies, même si nous avons été un peu surprises par leur grande taille ! » Candice et Marine feront des shootings dans différentes régions de l‘île pendant leur séjour.
 « Être mannequin demande beaucoup de travail et de sacrifices. Il faut en permanence se mettre en condition », explique Candice. Sa passion lui a permis de découvrir beaucoup de pays. « Avec ce métier, j’ai pu voyager et visiter plusieurs pays. C’est un vrai tremplin pour s’épanouir, mais il faut savoir rester soi-même. » Le mannequinat lui permet surtout « d’être quelqu’un d’autre » et de jouer la comédie. « Lorsque je suis dans un défilé ou que je fais des shootings, je suis une autre femme. Je me crée un personnage, c’est très théâtral. C’est aussi cela qui rend ce métier si intéressant. »
« Avoir un plan B »
Pour Marine, le choix du mannequinat s’est fait naturellement. « Je me suis intéressée très jeune à cette profession et, depuis, je ne me suis jamais vraiment arrêtée, sauf pour terminer mes études. » Pour la jeune femme, il est très important d’avoir un “plan B”. Ce genre de carrière ne dure pas toute une vie et il est primordial d’avoir des ouvertures. « Il est très important d’avoir un métier en dehors. Il faut continuer l’école et ne pas tout arrêter pour ce rêve », poursuit la jeune femme. « Ce métier, nous ne le ferons pas toute notre vie, car, souvent, les filles commencent très jeunes et se retrouvent très vite sur le bas-côté. C’est pour cela que je conseillerais à toutes celles qui rêvent de faire ce métier de ne pas abandonner leurs études. Il est important d’avoir suffisamment de ressources pour faire autre chose quand le moment viendra. »
Mode de vie
Le mannequinat, c’est aussi un mode de vie différent. Des sacrifices sont essentiels pour garder une belle silhouette. « La pire des choses, c’est de prendre du poids. Il est donc primordial pour nous de garder la ligne, mais sans trop se priver ! » Savoir manger équilibré est un très important. « Les mannequins mangent quand même tout ce qu’elles veulent. Garder la ligne ne consiste en aucun cas à se rendre malade. Il faut savoir se contrôler et ne pas se laisser tenter par la gourmandise. » D’où la pratique d’un sport. « C’est une obligation. Cela permet de rester en forme et de sculpter son corps. » Il faut également être toujours pomponnée. « Nous n’avons pas besoin d’être énormément maquillées, mais il faut que l’on soit toujours présentable et avoir une bonne hygiène de vie. Avoir des mains propres, les dents bien blanches et les cheveux toujours bien coiffés. Mais cela est applicable pour toutes les filles… »